Economie

Le modèle marocain de réforme économique présenté au Forum de Davos

« Le Royaume s’est engagé dans une série d’initiatives destinées à promouvoir un nouveau modèle pour l’Afrique de l’avenir, fondé sur la stabilité, la réforme et le développement », a déclaré le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, lors d’une rencontre qui s’est tenue ce jeudi 21 janvier à Davos.


Le modèle marocain de réforme économique et son ancrage africain a été au centre de cette séance à Davos avec Mustapha El Khalfi. Consacrée à la présentation du rapport 2016 sur la croissance en Afrique, elle s’est tenue dans le cadre des activités « Media Tenor International Reputation ». Outre la participation du Maroc, la rencontre a été marquée par la présence notamment des délégations d’Afrique du Sud et d’Ethiopie.

Dans son exposé, le ministre marocain de la Communication a rappelé à cet égard les discours prononcés par le Roi Mohammed VI lors du Forum maroco-ivoirien d’Abidjan ainsi que devant l’Assemblée générale de l’ONU. Le Souverain avait affirmé que l’Afrique doit faire confiance à l’Afrique et à ses ressources humaines et à ses potentialités. Le ministre a mis l’accent sur les efforts déployés par le Maroc à l’échelle africaine comme en témoigne le nombre d’accords (plus de 2.000) signés avec les pays du continent.

Mustapha El Khalfi a précisé que le Royaume a gagné 21 points dans le classement mondial des affaires, 14 points dans l’indice de transparency (lutte anticorruption), 8 points dans le classement de la compétitivité du Forum Economique de Davos. Le ministre a également évoqué l’amélioration des perspectives économique et d’investissement auprès des agences internationales de notation comme Moody’s et Standard and Poor’s en lui attribuant la perspective « stable ».

Pour rappel, le Forum Economique de Davos organisé par la Fondation portant le même nom (en anglais : « World Economic Forum », a débuté mercredi 20 janvier. 2800 personnalités dont de nombreux chefs d’Etat ou de gouvernement, ainsi que des dirigeants de grands groupes, sont attendus dans la petite commune de Davos du 20 au 23 janvier prochain.

 
Article précédent

Vignette auto : une solution pour les retardataires

Article suivant

Secousses telluriques à Al Hoceima