Monétique

Le paiement en ligne reste modeste malgré sa progression

L’activité monétique évolue mais à un rythme qui ne lui permet pas de secouer les moyens de paiement classiques. Si le retrait d’espèces sur les guichets automatiques est toujours dominant, l’année précédente a été marquée par une croissance importante des paiements en ligne. 


Les données arrêtées à fin décembre 2019 du Centre Monétique Interbancaire (CMI) font ressortir que l’activité de paiement en ligne a enregistré une forte progression au cours de l’année précédente, avec + 46,7% en volume (4,8 milliards de dirhams) et + 18,2% en nombre de paiement (9,7 millions). Cette hausse a été favorisée par les grands facturiers, les compagnies aériennes et les services eGov, souligne le rapport du CMI.

Mais d’une manière générale, les réalisations de l’activité monétique (retraits sur GAB, opérations de paiement auprès des commerçants et eMarchands, opérations de paiement sur GAB et opérations de Cash Advance) restent relativement modestes. Elles ont atteint durant l’année antérieure, 413,8 millions d’opérations pour un montant global de 346,3 milliards de dirhams, soit une progression de + 10,4% en nombre d’opérations et de + 9,7% en montant par rapport à l’année 2018.

La même remarque s’applique au nombre de cartes bancaires en circulation. Leur encours n’a progressé que de 7,6% par rapport à l’année 2018 pour atteindre 16,2 millions de cartes au 30 septembre 2019. Cette croissance est due à la forte progression des cartes sous label Mastercard (+ 48,1%) et la progression significative des cartes sous label Visa (+8,1%). Quant à la marque nationale CMI, elle a régressé après une légère augmentation l’année précédente (- 10,8%) pour s’établir à 3,6 millions de cartes au 31 décembre 2019 contre 4 millions au 31 décembre 2018. Quant à l’encours des cartes prépayées, il a atteint à la fin de l’année 2018, 1,8 million de cartes dont 53,9% sous label Visa, 40% sous label CMI, 4,5% sous label Mastercard et 1,6% des cartes privatives.

Comme les années précédentes, la carte bancaire est utilisée essentiellement pour les retraits d’espèces sur les guichets automatiques. Les opérations de paiement ne représentent que 18,7% en part du nombre d’opérations et 9,6% en part du montant (30,5 milliards de Dirhams) en progression de + 20,5% par rapport à 2018. Par secteur d’activité, les paiements par cartes bancaires sont comme suit : grande distribution (25,3%), habillement (12,2%), stations-service (8,6%), restaurants (8,4%) appareils électroniques (5,1%), secteur de la santé (4,5%), autres secteurs (35,9%). 

Quant aux cartes à validité internationale, elles ont été utilisées durant l’année 2019 pour la réalisation de presque 10 millions d’opérations à l’étranger (retraits et paiements) pour un montant de 5,7 milliards de Dirhams, soit une augmentation de + 76,8% en nombre et +31,4% en montant par rapport à l’année 2018. Et contrairement aux cartes nationales, les cartes marocaines à validité internationale, sont utilisées essentiellement pour le paiement.

D’un autre côté, les cartes étrangères ont enregistré au Maroc, durant l’année précédente, 21,5 millions d’opérations pour un montant de 28,7 milliards de dirhams, soit une progression de + 14,8% en nombre et de + 10,3 en montant. Les opérations de paiement par cartes étrangères ont totalisé, durant l’année 2019, 15,1 milliards de dirhams en progression de 14,5% par rapport à l’année 2018. Par secteur d’activité, les paiements par cartes étrangères sont comme suit : hôtels (41,5%), restaurants (14,3%), bazars (10,4%) grande distribution (5,1%), Duty free (4,9%), habillement (3,6%), autres secteurs (20,1%). 

De son côté, le réseau des guichets automatiques s’est renforcé de 324 nouvelles unités durant l’année 2018, en s’établissant à 7.613 GAB, soit une croissance de 4,4% par rapport au 31 décembre 2018. Les villes les mieux équipées sont Casablanca avec 1.523 GAB, Rabat avec 613 GAB, Marrakech avec 607 GAB, Tanger avec 442 GAB, Agadir avec 400 GAB et Fès avec 377 GAB.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Grand-messe médicale à Marrakech

Article suivant

Les Matinées de l’Industrie : Quelles énergies adopter ?