Politique

Le PJD aura malgré tout un groupe parlementaire

Grand perdant des élections législatives du 8 septembre dernier, le PDJ, avec 12 sièges, ne devrait pas pouvoir constituer un groupe parlementaire au sein de la Chambre des représentants. Mais plusieurs partis sont d’accord pour abaisser à 12 le nombre de députés requis pour former un groupe parlementaire.


Après deux mandats successifs, durant lesquels le parti de la lampe a dominé la Chambre des représentants, le Parti de la justice et du développement (PJD) a dégringolé à la 8 ème place, avec seulement 13 sièges. Des résultats qui ne lui permettent pas de constituer un groupe parlementaire au sein de l’hémicycle.

L’Union socialiste des forces populaires (USFP), le Parti du progrès et du socialisme (PPS), et le Parti authenticité et modernité (PAM) sont d’accord pour abaisser de 20 à 12 sièges le nombre de députés requis pour se constituer en groupe parlementaire pour que « le parti de la lampe ne soit pas marginalisé ».

Selon notre source, d’autres partis vont donner leur accord. Pour rappel, le Rassemblement national des indépendants (RNI), est arrivé en tête des législatives.  Le parti a remporté 102 des 395 sièges, suivi du PAM (86), de l’Istiqlal (81), puis de l’Union socialiste des forces populaires (35), et du Mouvement populaire (29), du PPS (21), et de l’Union constitutionnelle (18). Le PJD est arrivé en huitième position, enregistrant un recul important en n’obtenant que 13 sièges, contre 125 lors des élections de 2016.

Lire aussi | Ceux qui présideront aux destinées de nos grandes villes

 
Article précédent

Coronavirus. Les patchs de vaccination arrivent !

Article suivant

L'Université Mohammed V de Rabat classée 1ère au 2021 U-Multirank