Election

Le PJD met la main sur les principales régions

 


 

Si le PAM est arrivé en tête des élections, il n’en demeure pas moins que le PJD a réussi à mettre la main sur les grandes régions, notamment celle de Casablanca.

Hamid Chabat au pied du mur 

Coup de tonnerre pour Hamid Chabat.  Le PJD a en effet réussi à le faire reculer dans son fief de Fès.. Dans la capitale spirituelle, le parti d’Abdelilah Benkirane a remporté 79 sièges, devançant de loin l’Istiqlal qui en a décroché 19.Tout porte à croire que le secrétaire général de l’Istiqlal et maire sortant de Fès avait anticipé sa défaite. Quelques heures avant l’annonce des résultats, il s’est réuni avec ses homologues de l’opposition à savoir Ilyas El Omari, Mustapha Bakkoury et Driss Lachgar pour dénoncer les irrégularités qui auraient entaché le scrutin. « Le vote a été marqué par des violations flagrantes. Plusieurs électeurs ont découvert au moment de voter que leurs noms ne figuraient pas sur les listes électorales », a-t-il affirmé à la MAP. Hamid Chabat va encore plus loin, parlant d’une « défaite de la démocratie ». Comme d’habitude, il impute la responsabilité au gouvernement Benkirane

Mohamed Sajid perd Casablanca

Autre fait marquant de ce scrutin : la victoire écrasante du PJD à Casablanca. Le parti de la lampe s’est hissé sur la première marche du podium au niveau des communes relevant de la région de Casablanca-Settat avec 102 sièges. Mais les Pjdistes devront composer avec le PAM qui a été classé 2ème avec 87 sièges. Mohamed Sajid de l’Union constitutionnelle perd donc son fauteuil de maire au profit de Abdessamad Haikar, tête de liste du PJD. 

De son côté, Moncef Belkhayat a réussi à tirer son épingle du jeu en décrochant la 2ème place après le PJD. L’ex ministre Rniste a pu obtenir 40% des sièges de la circonscription de Casablanca-Anfa en évinçant notamment l’istiqlalienne Yasmina Baddou.

Le PJD se distingue à Rabat-Salé-Kénitra

Encore une victoire pour le PJD. Cette fois, c’est dans la région Rabat-Salé-Kénitra, que le parti de la lampe est arrivé en tête  avec 25% des sièges. Le PAM est classé 2ème avec 14% des sièges. Viennent ensuite le RNI avec 9%, l’Union constitutionnel (8%), le PPS (6%), le Mouvement démocrate social (2%) et l’USFP (1%). 

Agadir n’échappe pas aux Pjdistes

Sur les 65 sièges réservés au conseil communal d’Agadir, 33 reviennent désormais au PJD. Le PAM et la liste des sans appartenance politique dont fait partie Tarik Kabbaj ont chacun obtenu 10 sièges. Ils sont suivis par l’USFP et le RNI avec 6 sièges chacun.

 
Article précédent

Le PAM en tête des élections communales et régionales

Article suivant

Elections : L’Istiqlal 2ème devant le PJD