Politique

Le PPS condamne l’agression contre la Palestine

Le bureau politique du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) a tenu à distance, Mardi 11 mai, sa réunion hebdomadaire et examiné de nombreuses questions nationales.


Le bureau politique condamne vigoureusement les crimes sauvages et racistes que continuent de commettre les forces d’occupation sioniste à l’encontre du peuple palestinien, qui affronte,  désarmé, la politique de liquidation. Le bureau politique exprime sa solidarité totale avec les Jérusalémistes dans leur défense héroïque de l’identité civilisationnelle de la cité et de ses lieux sacrés musulmans et chrétiens. Il fait assumer à l’entité d’occupation l’entière responsabilité des conséquences de l’escalade dangereuse qui entraîne des dizaines de martyrs et de blessés dans les rangs du peuple palestinien résistant en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.   Dans ce cadre, le bureau politique exprime sa ferme condamnation du plan répressif israélien, visant à s’emparer par la force des domiciles des Jérusalémites, en particulier dans le quartier de Cheikh Jarrah et à évacuer l’esplanade des Mosquées pour faciliter les incursions des colons extrémistes à la Mosquée d’Al Aqsa à partir de Bab El Amoud.  A ce propos, le bureau politique appelle la communauté internationale à se départir de sa neutralité négative à l’égard de l’arrogance sioniste et à prendre l’initiative de garantir la protection internationale aux Jérusalémites et au peuple palestinien Dans le même temps, le Parti du Progrès et du Socialisme renouvelle son appel à toutes les composantes palestiniennes afin d’ unifier leurs rangs et de rompre avec la division et la désunion. Il exprime sa conviction inébranlable en la nécessité de renforcer le front palestinien interne face à l’usurpateur israélien, dans la perspective de réaliser les objectifs nationaux légitimes et d’établir l’Etat palestinien indépendant avec Al Qods Ach-charif comme capitale.

Lire aussi | Coronavirus : le variant indien détecté dans 44 pays

 S’agissant du sujet de l’accueil par les autorités espagnoles du dénommé Brahim Ghali, de manière délibérée et clandestine, sous une fausse identité, le bureau politique réitère sa condamnation de l’accueil par l’Espagne d’un ennemi de notre intégrité territoriale et de sa protection contre toute poursuite judiciaire pour les crimes de guerre dans lesquels il est impliqué. Il considère que ce comportement provocateur porte un coup à la confiance marocaine sincère et représente une insouciance inadmissible à l’égard des relations de coopération, qui doivent être fondées principalement sur le respect réciproque des causes essentielles et des intérêts supérieurs de nos deux pays, sans réduction sélective aucune de cette coopération aux seuls domaines économique et sécuritaire et sans tourner le dos par ailleurs à la logique de la coopération constructive quand il s’agit de la question de notre intégrité territoriale. Dans ce cadre, le bureau politique apprécie la correspondance adressée par notre parti, dans le cadre de sa contribution à la diplomatie parallèle pour la défense de notre intégrité territoriale, aux partis de gauche en Espagne, sous forme d’appel pour qu’ils contribuent à la rectification de cette grave erreur espagnole. Le bureau politique réaffirme sa conviction que le roc sur lequel s’écraseront toutes les manœuvres et tous les complots ourdis contre notre intégrité territoriale, d’où qu’ils viennent, réside dans le renforcement du front intérieur sur les plans démocratique, économique et social et dans l’association régulière de toutes les forces vives du pays à ce combat national.   

Lire aussi | Conjoncture : la campagne de vaccination a redonné confiance aux opérateurs économiques [CMC]

Pour ce qui concerne le dossier des élections, le bureau politique enregistre positivement les deux rencontres importantes tenues respectivement avec le chef du gouvernement et le ministre de l’intérieur, à l’initiative des trois partis de l’opposition, pour examiner les mesures à même de créer le climat propice pour assurer la participation massive aux prochaines élections. A cette occasion, le Parti du Progrès et du Socialisme exprime de nouveau l’espoir d’instaurer un climat politique propice à l’organisation de ces échéances dans les meilleures conditions et d’assurer les conditions de la concurrence loyale, probe et équitable. Il insiste également sur l’importance du débat public que doivent accueillir les médias nationaux et appelle, comme ce fut le cas lors des dernières échéances nationales et locales, à prendre les mesures nécessaires pour empêcher l’utilisation des moyens de l’Etat à des fins électoralistes. Le bureau politique considère que ces conditions réunies sont de nature à rétablir la confiance et à augmenter le taux de participation, dans la perspective de conférer aux institutions élues la crédibilité nécessaire et de faire progresser le processus démocratique national. Dans ce sens, le Parti du Progrès et du Socialisme, qui présente une offre politique sérieuse sous forme d’alternative progressiste démocratique, adresse un appel sincère et pressant à l’ensemble des citoyennes et des citoyens intègres et loyaux envers leur pays, à participer massivement au prochain processus électoral pour appuyer et soutenir la volonté du changement et du progrès et à considérer la participation au combat pour les réformes comme un droit et un devoir citoyens.  

 
Article précédent

Coronavirus : le variant indien détecté dans 44 pays

Article suivant

Maroc : l'Aïd el-Fitr sera célébré le jeudi 13 mai 2021