Politique

Le PPS exhorte le gouvernement à améliorer sa communication

Le bureau politique du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) a tenu, mardi 30 juin 2020, sa réunion périodique en présentiel au siège national du parti, après des mois d’activités intenses et incessantes à distance, au cours de la période du confinement sanitaire.


Le bureau y a exprimé sa satisfaction vis à vis de la reprise de l’activité économique et de la vie sociale et appelle au respect des règles de prévention sanitaire et aussi par rapport de la sortie progressive du confinement sanitaire, de la reprise de l’activité économique et de la vie sociale. Il souligne la nécessité de préserver les acquis réalisés par notre pays dans sa bataille continue contre la pandémie, tout en veillant au respect de toutes les conditions de sécurité et de prévention dans le but de parer toute détérioration de la situation épidémiologique dans notre pays.

Le bureau réitère sa demande au gouvernement pour améliorer ses approches de communication en direction de l’opinion publique nationale en ce qui concerne les aspects nouveaux de la situation sanitaire globale et au sujet de la sensibilisation sur les mesures et précautions devant être adoptées par les entreprises, les administrations, les professionnels et les citoyens pour accompagner cette étape, l’encadrer et la dépasser avec succès.

Lire aussi | Déconfinement : le SG du PPS tance le gouvernement

Il a également exprimé son inquiétude à l’égard de l’apparition de foyers professionnels et demande de déterminer les responsabilités et de fixer les sanctions dans l’affaire de Lalla Mimouna. Aussi, il considère, après s’être arrêté sur l’apparition répétée de nombreux foyers épidémiologiques dans plusieurs unités de production, que cela est de nature à détruire les acquis de notre pays dans sa lutte contre la pandémie et demande au gouvernement d’assumer sa responsabilité dans le contrôle et la sanction de toutes les pratiques qui transgressent les mesures de prévention et de sécurité à l’intérieur des espaces professionnels et productifs.

Le bureau apprécie la décision d’ouvrir une enquête administrative et judiciaire concernant le foyer de Lalla Mimouna et demande d’en déterminer les responsabilités et d’en fixer les sanctions à l’encontre de toute personne dont la négligence ou l’implication ont été prouvées. Il considère que cette affaire significative du non-respect par certains employeurs des règles de sécurité sanitaire et de la faiblesse du contrôle, confirme que les femmes travaillant dans les unités agricoles sont les plus exposées à la violation des droits humains, à travers l’absence de la protection sociale, le manque d’égalité dans les salaires, les conditions inhumaines de transport aux lieux de travail, le non-respect des horaires de travail et la privation des conditions humaines les plus élémentaires de prévention sanitaire et de travail.

Lire aussi | Le PPS dévoile ses propositions de relance

Le bureau politique du PPS souligne également l’importance des mesures de soutien de l’entreprise et de la préservation des postes d’emploi et la nécessité de mettre la question sociale au cœur des politiques publiques, ainsi que les mesures de soutien de l’entreprise dans le but de relancer l’économie et d’activer la machine de production, dans le cadre de l’engagement à préserver les postes d’emploi et le pouvoir d’achat et d’œuvrer inlassablement pour faire face aux graves répercussions sociales actuelles et à venir de la pandémie du coronavirus. Il souligne qu’il convient dans ce sens de veiller fermement à combattre ce que la crise a dévoilé quant à l’extension effrayante de la précarité et de la pauvreté pour de larges couches de notre peuple. Cela requiert selon lui d’inscrire la question sociale au cœur des politiques publiques, à travers notamment la protection sociale des travailleuses et des travailleurs, la garantie de leurs droits matériels et moraux, la prise en charge de la situation des couches démunies et des petits agriculteurs et l’instauration d’un revenu minimum de dignité.

Dans le cadre de la présentation par le gouvernement du projet de loi de finances rectificative, le bureau politique souligne l’impératif d’opter pour une démarche de réforme fondée, comme l’indique le mémorandum du PPS contenant ses propositions pour un contrat politique nouveau, sur la relance économique, la mise en œuvre de la justice sociale, la lutte contre la précarité et la pauvreté et l’approfondissement du processus démocratique. Le parti reviendra en détail sur ces propositions, aussi bien à l’occasion de l’examen du projet précité au parlement ou à travers les rencontres qu’il organisera à ce propos.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Hôtellerie: Userguest, permet d’améliorer l’expérience client de A à Z

Article suivant

Austérité budgétaire durable en vue