Sport

«Le Raja ? Champion du monde !»

A la veille de représenter le Maroc à la Coupe du Monde des Clubs FIFA (à partir du 11 décembre à Marrakech et Agadir), les dirigeants du RAJA, grand club s’il en est, ont démontré qu’ils n’avaient rien à envier en matière de gestion catastrophique à leurs copains de la fédé, qui ont embourbé la FRMF dans un incroyable imbroglio juridique face à la FIFA. Les Rajaouis, eux, n’ont rien trouvé de mieux, pour préparer leur grand rendez-vous mondial, que de renvoyer leur entraineur, le célébrissime et galonné M’Hammed Fakhir, rajaoui pur jus, coach expérimenté et avec qui, de surcroit, ils ont remporté le titre de champion national,  titre qui leur a donné le droit d’être en Coupe du Monde des clubs.


Fakhir renvoyé, mais ce n’est pas tout.

Le Raja a engagé un coach tunisien, Maaloul pour ne pas le nommer, mais 48 heures plus tard, les Rajaouis se sont rendu compte que le gars n’était pas libre, car sous contrat de consultant avec Al Jazeera qui a refusé de le libérer, à moins d’une contrainte financière de 3 millions de dhs.

Alors plus d’entraineur, à moins de cinq jours du Mondial ? Faut le faire !

Aux dirigeant rajaouis le titre, que dis-je, l’Oscar de la gestion la plus bête du monde !

 
Article précédent

Retraites : les centrales syndicales tournent le dos aux consultations

Article suivant

Le scandale du lobbying