Emploi

L’e-recrutement en première place

Malgré l’engouement pour les réseaux sociaux, les jobboards (sites d’e-recrutement) occupent de loin la première place dans les moyens de recherche d’emploi, aussi bien du côté des candidats que des recruteurs. Plusieurs enquêtes réalisées en France démontrent que les portails d’emploi sont le canal préféré des candidats et recruteurs. La même tendance est également observée au Maroc.


ReKrute.com a mené une enquête auprès de ses utilisateurs afin de dresser un bilan de leurs usages de son portail et plus largement de leurs pratiques pour chercher un emploi. « Afin d’analyser la situation du Maroc, nous avons interrogé une base de profils en recherche de nouvelles opportunités de carrière. Nous constatons une prépondérance confirmée de l’e-recrutement à travers les portails », conclut Alexandra Montant, DGA de ReKrute.

Il est intéressant de noter qu’internet étant de plus en plus utilisé, les chercheurs d’emploi ont totalement intégré les portails emploi dans leur recherche quotidienne. C’est d’ailleurs leur moyen de recherche préféré, viennent ensuite les relations personnelles, la candidature spontanée, loin devant les cabinets et la presse. Les réseaux sociaux arrivant bon dernier. D’après les réponses de l’enquête de satisfaction réalisée en 2016 (menée annuellement auprès de 166 clients), 222 cadres ont été embauchés chaque jour via ReKrute.com. Ce qui traduit concrètement l’efficacité des services de mise en contact entre les recruteurs et les candidats.

En creusant du côte candidats, il apparaît que plus de 60% de nos abonnés préfèrent de très loin l’utilisation des portails d’emploi contre seulement 38% qui ont recours aux réseaux sociaux. L’enquête démontre que plus de 96% des clients questionnés sont satisfaits des services de ReKrute.com et sont prêts à les recommander.

Les réseaux sociaux et internet en général (googlisation) sont surtout utilisés par les entreprises pour disposer d’un complément d’informations. Le même constat est valable du côté des candidats, qui font des recherches en ligne sur les entreprises qui diffusent des offres d’emploi sur les médias ou les cabinets avant de déposer leur candidature. Soigner sa présence en ligne semble être plus important que jamais que ce soit pour les entreprises et les candidats. L’enquête confirme que même si les réseaux sociaux sont complémentaires des autres outils liés au recrutement et à l’emploi, ils ne s’y substituent pas (seuls 4% des personnes ont déclaré avoir été recrutées par ce biais). Ils représentent néanmoins un outil d’aide à la décision qui peut faire pencher la balance.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Ecole Française Internationale : le compte à rebours

Article suivant

Il fait l’actu : Abdelmajid Himeur, nouveau directeur général de SPB ISC, SPB Maroc et SPB Tunisie