Bourse

Le repli commence déjà

D


ans le numéro de la semaine dernière de Challenge, nous mettions en garde contre un éventuel repli. L’évolution des trois séances du jeudi 31 octobre, vendredi 1er et lundi 4 novembre confirme bien la baisse. En effet, l’indice global est passé d’un pic de 9418 points atteint au 28 octobre à 9310 points à la clôture de la séance du 4 novembre.

Cette baisse s’explique par le recul de plusieurs grosses capitalisations, à commencer par la Sonasid qui s’est dépréciée de 28,5% pour terminer au cours de 686 dirhams. C’est une correction qui était rendue nécessaire par la très forte croissance dont elle avait bénéficié au cours du mois d’octobre. En effet, le titre avait progressé de 34% en un mois atteignant 960 dirhams au 30 octobre.

La CGI, Ciment du Maroc, le CIH et le Crédit du Maroc font également partie des grosses capitalisations ayant subi une très forte baisse. Ainsi, Crédit du Maroc a perdu 21,9% dans la semaine, en terminant le lundi 4 novembre à quelque 500 dirhams. De son côté, Ciment du Maroc cumule 19,7% de baisse et clôture le lundi 4 novembre au cours de 602 dirhams. En revenant au cours de 577,5 dirhams, la Compagnie générale immobilière également fait partie des valeurs qui ont tiré la bourse vers le bas. En effet, la CGI a perdu plus de 18% en trois séances seulement.

Ces actions confirment donc bien la baisse dont la place a été victime, mais elles sont loin d’être les seules à se déprécier. En effet, d’autres valeurs dont le poids est moins important ont également reculé. C’est le cas notamment de Maghrebail qui a perdu plus de 36%, Dari Couspate qui recule de 32%, Risma qui se déprécie de 32% ou encore HPS qui perd 28%.

Au total, 23 actions ont perdu plus de 10% de leur valeur en trois séances seulement. Si ce n’est pas une correction, cela y ressemble beaucoup.

Pour les séances à venir, il n’est pas exclu que la phase correction ne se prolonge, mais elle devrait se poursuivre avec d’autres valeurs que celles qui ont reculé cette semaine. En effet, la plupart des actions dont le cours a perdu plus de 15%, sont revenues à leur niveau d’avant octobre. D’autres devraient prendre le relai, si la correction est amenée à se poursuivre. 

CMT 
Prend le flambeau 

A chaque valeur sa semaine. Cette première semaine de novembre est visiblement celle de la Compagnie minière de Touissit. En effet, son titre s’est apprécié de plus de 30% pour terminer à quelque 2150 dirhams. Le titre CMT cumule ainsi plus de 41% en un mois.

 

Dari Couspate 
La baisse continue

Parmi les actions qui n’ont pas profité du contexte de croissance et qui continuent de se déprécier, il y a Dari Couspate. Non seulement, elle n’avait pas fortement progressé durant le mois d’octobre, mais elle a perdu plus de 32% cette semaine, annulant les gains du mois d’octobre.

 

 
Article précédent

Maghreb Steel peut enfin respirer

Article suivant

Vers une taxation des billets d'avion