AgricultureFlash-eco

Le road show OCP : 32.000 agriculteurs sensibilisés en 5 ans

Véritable outil de proximité, le cycle de réunions pour accompagner et encadrer les agriculteurs marocains a permis de toucher quelques milliers de professionnels au bout d’un périple de 100 étapes.


En effet, depuis son lancement en 2012, la Caravane Agricole OCP a pu profiter à 32.000 agriculteurs en cinq ans. Fin 2017, la Caravane, organisée par le Groupe OCP et la Fondation OCP, a clôturé sa 6e édition, à la commune rurale de Jorf El Melha dans la province de Sidi Kacem. Pour l’édition 2017 de la Caravane Agricole OCP Céréales et Légumineuses, près de 3.400 agriculteurs venant de quatre principales régions céréalières du Royaume, ont pu bénéficier de près de 150 ateliers préparés dans le cadre d’un dispositif pédagogique se focalisant sur l’agriculteur, ses besoins en fertilisation raisonnée et la nécessité d’assurer la durabilité de son activité.

Les nouvelles technologies ont été au cœur du dispositif, notamment à travers des déclinaisons digitales de la Carte de Fertilité des Sols qui couvre aujourd’hui plus de 7,12 millions d’hectares de terres agricoles, sur l’ensemble de la surface agricole utile. Le dispositif déployé sur le terrain compte d’importantes ressources humaines et matérielles, dont un laboratoire mobile d’analyse de sol et une plateforme informatique contenant la base de données de la Carte de Fertilité. Les principaux messages de la Caravane ont eu une large diffusion auprès des agriculteurs, grâce notamment aux émissions radios (jusqu’à 190.000 auditeurs), qui a permis aux agriculteurs de suivre l’essentiel du contenu de la caravane. L’expérience caravane a également pu bénéficier à près de 40 doctorants et étudiants en master liés à l’agriculture, qui ont pu être sensibilisés, ainsi que des élèves de Lycées Agricoles des régions visitées et d’écoliers, venant découvrir le concept et le programme: la dissémination des bonnes pratiques passe aussi à travers les nouvelles générations et fils d’agriculteurs.

Organisée en partenariat avec le ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux & Forêts et les partenaires distributeurs d’engrais OCP, la Caravane Agricole OCP vise à promouvoir l’utilisation rationnelle et raisonnée des engrais au Maroc pour une agriculture moderne, performante et durable. Les agriculteurs bénéficient à ce titre, de l’action directe des distributeurs d’engrais phosphatés qui s’engagent à les encadrer et à les former aux meilleures pratiques de la fertilisation. En effet, les caravanes donnent également lieu au lancement d’essais de démonstration chez l’agriculteur, pour suivre l’apport bénéfique des nouvelles formules d’engrais, complété par le reste des bonnes pratiques de tout le parcours technique agricole.

« Caravane Agricole Phosboucraa », cap sur le Sud

Ce concept de caravane agricole a été dupliqué en octobre 2015 pour toucher le secteur de l’élevage camelin dans les régions du Sud du Maroc. Initiée par la Fondation Phosboucraa, institution portant l’engagement sociétal du groupe OCP dans ce territoire, la caravane cameline a profité à près de 1 000 participants qui ont été sensibilisés à la conduite, l’alimentation et la reproduction. Début avril 2018, le Groupe OCP et la Fondation Phosboucraa ont organisé la sixième étape de la « Caravane Agricole Phosboucraa » à Assa, chef-lieu de la province d’Assa-Zag. Cette initiative s’est inscrite dans le cadre du soutien constant apporté par le Groupe OCP et ses Fondations au Plan Maroc Vert. Cette 6ème étape, qui s’est adressé à la province d’Assa-Zag et à la région de Guelmim Oued Noun, a permis l’accompagnement, la sensibilisation et la formation de plus de 350 petits éleveurs-agriculteurs de la filière cameline.

La « Caravane Agricole Phosboucraa » offre à cette occasion, un accompagnement complet en matière de conduite de l’élevage et de valorisation des produits du dromadaire. Un accompagnement didactique est également assuré par des experts agronomes et vétérinaires sous forme de présentations illustrées et d’interaction avec les professionnels du secteur. Cet accompagnement permet la vulgarisation des techniques de production et met l’accent sur la conduite rationnelle des élevages camelins, ainsi que sur l’amélioration des performances de la filière grâce à une meilleure maîtrise des volets alimentation, santé, et valorisation du lait et de la viande de dromadaire. Prenant en considération la particularité des Régions du Sud, ces informations sont destinées à permettre aux petits éleveurs d’améliorer significativement la productivité de leurs élevages, d’augmenter leurs revenus et, in fine, améliorer leurs conditions de vie ainsi que celles de leurs familles. 

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Agriculture 2.0 : l’agriculture connectée

Article suivant

Des acteurs institutionnels engagés