Religion

Le Roi Mohammed VI et le Pape François signent « l’Appel d’Al Qods »

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, président du Comité Al Qods, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid et Sa Sainteté le Pape François ont procédé, samedi à la salle du Trône au Palais Royal à Rabat, à la signature de « l’Appel d’Al Qods » visant à conserver et à promouvoir le caractère spécifique multireligieux, la dimension spirituelle et l’identité particulière de la ville sainte.


Voici le texte intégral de cet Appel, dont lecture a été donnée, en langue arabe, par le secrétaire général du Conseil supérieur des oulémas, M. Mohamed Yssef et en langue italienne par M. Edgar Pena Parra, substitut de la secrétairerie d’Etat du Vatican :

« De Sa Majesté le Roi Mohammed VI

Et de Sa Sainteté le Pape François

Sur Jérusalem / Al Qods

Ville sainte et lieu de rencontre

A l’occasion de la visite au Royaume du Maroc, Sa Sainteté le Pape François et Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Commandeur des Croyants, reconnaissant l’unicité et la sacralité de Jérusalem / Al Qods Acharif et ayant à cœur sa signification spirituelle et sa vocation particulière de ville de la Paix, partagent l’Appel Suivant :

« Nous pensons important de préserver la Ville sainte de Jérusalem / Al Qods Acharif comme patrimoine commun de l’humanité et, par-dessus tout pour les fidèles des trois religions monothéistes, comme lieu de rencontre et symbole de coexistence pacifique, où se cultivent le respect réciproque et le dialogue.

Dans ce but, doivent être conservés et promus le caractère spécifique multireligieux, la dimension spirituelle et l’identité particulière de Jérusalem / Al Qods Acharif.

Nous souhaitons, par conséquent, que dans la ville sainte, soient garantis la pleine liberté d’accès aux fidèles des trois religions monothéistes et le droit de chacune d’y exercer son propre culte, de sorte qu’à Jérusalem/ Al Qods Acharif s’élève, de la part de leurs fidèles, la prière à Dieu, Créateur de tous, pour un avenir de paix et de fraternité sur la terre ».

En signant l’Appel d’Al Qods, le Souverain pontife et SM le Roi Mohammed VI, président du comité Al Qods, envoient un message clair au monde: Il est primordial de conserver et de promouvoir le caractère spécifique multi-religieux, la dimension spirituelle et l’identité particulière de la ville sainte.

Ce sont deux autorités religieuses qui proclament la liberté de culte et l’ouverture de l’espace unique qu’est Al Qods/Jérusalem aux trois religions Abrahamique. Les trois religions abrahamiques, comme a souligné le Souverain, existent pour s’ouvrir l’une à l’autre et pour se connaitre afin de lutter contre le radicalisme par la co-connaissance, qui permettra de relever les défis du présent à travers l’éducation.

Ayant à cœur la signification spirituelle et la vocation particulière de ville de la Paix, les deux Souverains souhaitent que dans la ville sainte, soient garantis « la pleine liberté d’accès aux fidèles des trois religions monothéistes et le droit de chacune d’y exercer son propre culte ».

Dans ce but, les deux dirigeants insistent sur la protection et la promotion du caractère spécifique multi-religieux, de la dimension spirituelle et de l’identité particulière de Jérusalem/Al Qods Acharif.

L’appel de Sa Majesté le Roi et du Pape François sur Al Qods/Jérusalem tombe à point nommé, au moment où tous les discours extrêmes et extrémistes prolifèrent à propos de Jérusalem. L’appel est pertinent et nécessaire.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Pape François: la visite au Maroc est "une importante opportunité pour promouvoir le dialogue interreligieux"

Article suivant

La DGI révolutionne ses process