Cliniques privées

Le saoudien Humania mise sur le Maroc

La holding d’investissement saoudienne Humania, spécialisée dans les soins de santé privés dans la région MENA, obtient un financement de l’IFC pour renforcer son réseau de cliniques privées au Maroc et en Egypte également. 


La holding d’investissement saoudienne Humania, opérant dans le secteur de la Santé dans plusieurs pays de la région MENA dont le Maroc, se donne les moyens de ses ambitions. Engagée dans un projet d’élargissement de son réseau de centres de soins privés, notamment au Maroc et en Egypte, Humania vient de bénéficier d’un appui financier important. Il s’agit d’un financement islamique (Comodity Mourabaha) d’environ 125 millions de dollars, soit plus de 1,2 milliard de DH, arrangé par l’IFC (International Finance Corporation, membre du groupe de la Banque mondiale).

Dans le détail, IFC accordera à la holding saoudienne une enveloppe de 35 millions de dollars de financement islamique de ses propres comptes, et se pose également comme principal facilitateur du reste du financement auprès des institutions telles que Finnfund (Finnish Fund for Industrial Cooporation Ltd), le Fonds de l’OPEC pour le Développement International, la BERD (Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement), et aussi du programme MCPP géré par IFC. 

Développement et gestion du pôle Santé de l’Eco-Cité Zenata

Soulignons que l’enveloppe accordée permettra à la holding Humania de financer le développement de son réseau de cliniques multispécialités privées au Maroc et en Egypte. Selon IFC, l’Egypte a besoin d’investir 60 milliards de dollars d’ici 2050 pour pouvoir répondre aux besoins croissants en termes de soins médicaux de sa population, tandis que le Maroc aussi a besoin d’améliorer les prestations de soins de santé. Ce financement permettra à Humania de répondre aux attentes des populations dans ces deux pays. Force est de rappeler que Humania, via sa filiale Saudi German Hospital (SGH) a signé il y a quelques mois avec l’Etat marocain, une convention portant sur le développement et la gestion du pôle Santé de l’Eco-Cité Zenata (située à quelques kilomètres de Casablanca).

« Sur les dix prochaines années, les pays de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord devront massivement investir dans les soins de santé afin de répondre aux attentes de leurs populations croissantes», explique Sérgio Pimenta, Vice-Président pour le Moyen-Orient et l’Afrique de l’IFC. «Les gouvernements à eux seuls ne pourront pas mobiliser tous les investissements nécessaires. Les capitaux et l’expertise du secteur privé peuvent être des atouts qui seront mis à profit pour répondre efficacement aux besoins des populations en matière de soins de santé dans la région », ajoute-t-il.

Pour sa part, Sobhi Batterjee, Chairman de la holding Humania, estime que le partenariat avec l’IFC va permettre au groupe de se développer et procurer des services de santé aux normes internationales à davantage de patients au Maroc et en Egypte.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

« Ach Waqe3 » : l’actualité décryptée par Jamal Berraoui

Article suivant

La SSII française OKATRO s’implante au Maroc