Sport

Le secret de « ROOM 101 » du tifo du Raja

Samedi soir, en marge du derby comptant pour les huitièmes de finale de la Coupe Mohammed VI de la Ligue Arabe des Champions au stade de Mohammed V, la « Curva sud » s’est transformée en une plateforme de créativité tirée par les doigts d’Ultras Green Boys.


Les supporters des Aigles verts portaient des messages des chefs d’œuvre de la littérature et du cinéma mondial afin de présenter un tifo magnifique.

Room 101, George Orwell en mode Rajaoui !

«Room101» célèbre George Orwell (1984), où le héro de l’histoire Winston est aux mains des autorités gouvernementales et il sait à coup sûr qu’il est mort et sans espoir; son destin « dépend » de ce qui se passera des jours ou des années plus tard.

En effet Winston rencontre un poète nommé Amblefort, ce dernier qui a commis un grand péché sa peine étant de se rendre dans la chambre 101 avec un autre homme condamné à se rendre dans la même pièce. Voici une partie de l’histoire « Camarade! Officier! Vous n’êtes pas obligé de m’emmener là-bas … Je n’ai pas encore tout dit? Je vais signer ce que vous voulez! Mais ce n’est pas la chambre 101. Je ne ferai rien. Je vous donnerai qui vous voulez… J’ai ma femme et mes trois filles… Prends-les et tue-les devant moi si tu veux… Mais pas la chambre 101! « 

Dans une projection de l’histoire pendant le derby casablancais, Ultras « Green Boys » a choisi d’évoquer la suprématie historique du Raja sur le rival WAC. Ils ont choisi Room 101, tirée du roman de George Orwell, pour exprimer le sadisme et la brutalité dans le traitement de la personne à torturer, en la forçant. Puis en voyant les cauchemars de son passé douloureux, dès que l’élève de l’objet en face a capté les rayons du passé « vert », son sang a commencé à affluer à la clé de la pièce avant le choc soudain.

Les fans du Raja semblent avoir prédit que le Wydad serait torturé dans les dernières minutes du match !

Flashback : Histoire du Derby 5-1…

UltraS Green Boys fait le flashback pour revenir sur l’histoire du grand derby 5-1 en mettant trois légendes Rajaouis dont Salaheddine Bassir qui a vécu cette victoire avec les verts. Youssef Safri, l’actuel membre de l’équipe qui a marqué le but du Derby 1997, Mouhcine Moutouali, qui a inscrit un penalty du célèbre style «Panenka », étaient présent aussi sur ce tifo.

Le WAC « Cane»

Une Cane en robe rouge, Ultras Green Boys décrivaient le Wydad dans ce tifo. Ils projetaient de l’argent reparti sur le corps de la Cane en insultant les supporters du WAC dont l’abréviation se traduit en arabe comme s’il s’agissait de la voix d’un canard.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

« Ach Waqe3 » : l’actualité décryptée par Jamal Berraoui

Article suivant

Jürgen Stock, SG d'interpol, plaide pour une coopération transnationale