Construction

Le secteur de l’habitat tourne au ralenti

La conjoncture qui règne actuellement dans le secteur ne semble pas faste pour les opérateurs. Explications.


Les opérateurs sont toujours dans l’attentisme et ce, nonobstant le comportement positif du secteur au premier semestre 2019, remarque L’Economiste dans sa publication de ce vendredi. Selon David Toledano, président de la Fédération des matériaux de construction (FMC), la situation du logement social demeure dégradée notamment à cause de l’inexistence de la demande.

Il souligne d’ailleurs que son secteur d’activité n’a encore pas relevé la moindre accélération sur les constructions alors que la fin de l’échéance des exonérations fiscales approche. Il faut dire que le constat qui est fait depuis 2019 est que le moyen standing et le luxe sont les segments qui connaissent une méforme notamment au niveau des grandes villes. Selon les professionnels, le rythme des constructions, depuis le début de l’année, est dans un état de ralentissement qui se poursuit. On est bien loin des 470.633 unités enregistrées en 2011.

Lire aussi : BTP : Baisse des ventes de ciment en 2018

Le mois d’août ayant coïncidé avec l’Aid Al Adha et les jours fériés, les chantiers ont donc été à l’arrêt, ce qui a impacté les ventes de ciments (-15% au moins enregistré en août). Toutefois, les professionnels font remarquer que les mises en chantier se poursuivent dans le social (250.000 DH), mais à un rythme qui n’est pas à la hauteur des attentes, alors même que la demande est importante.

Rappelons qu’au cours de la phase 2010-2018, le nombre total de logements sociaux à 250.000 DH HT construits avoisine les 400.800 unités. En 2018, la production s’est élevée à 165.526 logements et lots dont 139.113 unités économiques et sociales, soit une hausse de 6,4% par rapport à l’année d’avant.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Vidéo. L'affaire Banoun-Houassli, tout est réglé !

Article suivant

Classement : Voici les 20 endroits les plus dangereux au monde