Sport

Le stade de Sidi Kacem relooké pour 20 MDH

Sidi Kacem met le paquet sur les infrastructures sportives. En effet, quelques semaines seulement après la pose de la première pierre pour la construction d’une piscine semi-olympique et le lancement des travaux de réaménagement d’une salle couverte omnisports, l’ex-Petit Jean (de son nom pendant le protectorat français) compte consacrer pas moins de 20 millions de dirhams pour améliorer l’infrastructure d’accueil de son stade municipal de football El Akkid El Allam situé en plein centre-ville.


Les travaux, dont le lancement est prévu en début d’été après le choix de l’entreprise (à l’issue du processus concurrentiel en cours piloté par le ministère de la Jeunesse et des Sports), devront permettre à ce stade de disposer de gradins de 5.000 places assises pour une capacité globale de 12.000 spectateurs.

Il faut dire que la qualité des tribunes du seul terrain de football digne de ce nom dont dispose cette ville qui se trouve à mi-chemin entre Kénitra et Meknès, avait été stigmatisée à plusieurs reprises alors que l’équipe de l’Union sportive de Sidi Kacem – actuellement en deuxième division – nourrit de grandes ambitions pour renouer avec sa gloire d’antan. Des gradins dont l’état avait même motivé les autorités locales d’interdire l’accès au stade lors de matchs importants, comme celui de février 2017 contre le MAS de Fès qui a connu de graves incidents entre supporters et une intervention musclée des forces de l’ordre.

Rappelons que le budget 2019 du ministère de la Jeunesse et des sports, lequel totalise une enveloppe d’un peu plus de 3 milliards de dirhams, est en partie dédiée aux investissements (2,3 milliards de dirhams) et notamment ceux ayant pour objectif de promouvoir le sport de proximité pour les jeunes.

Dans ce sillage, près de 800 nouveaux centres sportifs de proximité (CSP) devront voir le jour à travers le Royaume, à l’issue de l’année en cours ainsi que 5 piscines semi-olympiques (dont celle de Sidi Kacem) et 5 salles de sport dans le cadre de conventions avec les collectivités territoriales.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Import-export : l'IGOC 2019, le guide des professionnels

Article suivant

Challenge #689