Entreprenariat

Le Statut National de l’Étudiant Entrepreneur voit le jour

Le ministère de l’Éducation nationale a annoncé la création du dispositif « Statut National de l’Étudiant Entrepreneur » au royaume. Il s’agit d’un dispositif favorisant l’entreprenariat étudiant au Maroc.


Baptisé SALEEM (Structuration et accompagnement de l’entrepreneuriat au Maghreb), il vient d’être officialisé par une circulaire du ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique qui annonce ainsi la création du dispositif « Statut National de l’Étudiant Entrepreneur » au royaume.

SALEEM aide à la création d’un dispositif national d’étudiants entrepreneurs au sein des systèmes d’enseignement supérieur, ainsi que la création de pôles d’accompagnement des étudiant-e-s entrepreneur-e-s au sein d’établissements de l’enseignement supérieur. Il s’inspire des meilleures pratiques développées en Belgique, en Roumanie et en France.

Au Maroc, le Statut National de l’Étudiant Entrepreneur s’adresse aux étudiant-e-s des établissements universitaires publics et privés reconnus par l’État, inscrits en dernière année de formation d’un diplôme (licence et master).

Pour l’année 2018-2019, une expérience pilote est conduite à l’Université Mohammed V de Rabat et à l’Université Hassan II de Casablanca en partenariat avec HEM Business School.

L’adhésion au Statut National de l’Étudiant Entrepreneur (SNEE) permet aux étudiants universitaires d’intégrer un projet de création d’entreprise à leur parcours universitaire. Ce projet sera comptabilisé dans les crédits de la formation initiale, en se substituant au stage, au projet de fin d’études, à certains modules, etc.

L’étudiant admis au dispositif SNEE aura accès à : une formation orientée vers la construction d’un projet entrepreneurial et un accompagnement par un enseignant de l’établissement d’origine de l’étudiant, par un mentor externe entrepreneur, par un professionnel et des réseaux d’accompagnement.

Cofinancé par le programme Erasmus+ de l’Union Européenne, le projet SALEEM est mis en œuvre par un consortium de 14 partenaires de 5 pays (Maroc, Tunisie, France, Belgique, Roumanie). L’AUF coordonne le projet et en assure la gestion technique, administrative et financière.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

France : 33 décès depuis le déclenchement de l'épidémie de grippe

Article suivant

Grippe A/H1N1 : Ce qu'il faut savoir sur les masques