Capital-investissementFinance

Le sud-africain Sanlam monte encore dans le capital de Saham Finance  

Sanlam renforce sa présence au sein du capital de Saham Finances. Le groupe financier sud-africain va acquérir des actions supplémentaires de l’ordre de 16,6% du capital du groupe d’assurance marocain. Il déboursera 329 millions $ dans le cadre de cette opération ce qui valorise Saham Finances à près de 2 milliards $. Pour rappel, Sanlam possède actuellement 30% du capital de la société marocaine. Sa participation passera donc à 46,6% du capital de Saham Finances.


Le groupe d’assurance marocain associe cette acquisition au renforcement du partenariat entre les deux groupes qui leur permet de couvrir 39 pays en services d’assurances : «Nous sommes heureux de renforcer le partenariat stratégique entre nos deux institutions pour mettre en commun nos compétences et nos réseaux. Cela nous permettra de confirmer le leadership de Saham Finances sur l’ensemble du continent», a fait savoir Raymond Fahrat, directeur général du groupe.

C’est grâce à une joint-venture que Sanlam a acquis des parts dans le groupe marocain. La branche du sud-africain dédiée aux marchés émergents détient 75% contre 25% pour sa filiale d’assurance de courte terme Santam.  Cette dernière devrait contribuer dans ce nouvel investissement à hauteur de 7,35 millions $. Sanlam Emerging Market (SEM) apportera le reste, dont 200 millions $ en fonds propres. Les 121 millions $ restants seront assurés par un financement tiers dont le mode (prêts ou augmentation de capital) n’a toujours pas été rendu public. Dans ce contexte, SEM détiendra désormais 85% contre seulement 15% désormais pour Santam.

La transaction devrait être finalisée d’ici la fin du deuxième trimestre 2017. Elle est encore soumise à certaines conditions.

Saham Finances revendique un chiffre d’affaires de plus de 1 milliard $ en 2015. Sa principale branche assurance, Saham Assurance (cotée sur la bourse de Casablanca) affichait au 14 décembre une plus-value de 30% depuis le début de l’année. Son action a particulièrement bondi depuis la mi-novembre 2016.

 
Article précédent

Karim Tazi tourne la page de son aventure dans les médias

Article suivant

China Railway insiste sur la LGV Marrakech-Agadir