Industrie

Le suisse Clariant met fin à plusieurs décennies de présence industrielle au Maroc

Quelques mois après avoir totalement soldé son activité industrielle au Maroc, le géant suisse Clariant met la main à la poche pour apurer les comptes de sa filiale marocaine lourdement déficitaire.


Le chimiste basé à Muttenz près de Bâle, vient d’injecter quelque 60,4 millions de dirhams dans Clariant Maroc afin d’assainir son passif lesté par les pertes essuyées au cours des dernières années et qui ont dépassé la barre de 85 millions de dirhams.

Il faut dire qu’aussi inattendue qu’elle soit (puisque intervenant quatre ans à peine après l’inauguration d’une extension des capacités de production !), la mise à l’arrêt en 2018 de la ligne de production de polymères et mélanges chimiques pour l’industrie minière est venue ponctuer un déficit structurel pour manque de rentabilité chez la filiale marocaine, tout en occasionnant des pertes non négligeables de  liquidation d’activité.

Selon le management du groupe coté à la bourse de Zurich, cette extinction partielle d’activité n’a point perturbé le cours des autres opérations menées par Clariant Maroc, transformée de fait, en structure purement commerciale et qui fournit également un support marketing et des services à la clientèle pour le compte d’autres filiales du groupe.

Rappelons que Clariant Maroc existe depuis 1961, année où le chimiste suisse Sandoz en a fait sa première implantation en Afrique. En 1996, le rapprochement au niveau mondial entre ce dernier et un autre groupe helvétique, en l’occurrence Ciba-Geigy et Sandoz, a donné naissance à Clariant et, dans la foulée, à Clariant Maroc.

Aujourd’hui, le groupe Clariant pèse en bourse quelque 6,9 milliards de francs suisses (66 milliards de dirhams) en capitalisation et revendique un chiffre d’affaires consolidé 2018 quasi-équivalent pour un résultat net de 356 millions de francs suisses (3,4 milliards de dirhams). Son effectif totalise près de 18.000 salariés répartis entre une cinquantaine de pays à travers le monde.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Visa For Music : La fête de la musique !

Article suivant

3ème édition de la Conférence internationale sur la mobilité durable