Textile

Le Think-Tank IMIS étudie la chaîne de valeur du textile marocain post-Covid

Dans une note stratégique livrée ce jeudi 22 octobre, l’Institut Marocain d’Intelligence Stratégique a dévoilé, une analyse traitant de l’impact engendré par la pandémie du Covid-19 sur la chaîne de valeur du textile et de l’habillement au Maroc. Élaborée par Nabil Boubrahimi, professeur d’économie et expert auprès de l’IMIS, cette contribution examine les voies à emprunter pour contenir la forte perturbation des systèmes productifs mondiaux et livre quelques clés pour réussir le repositionnement du secteur dans les chaînes de valeur post-Covid.


Intitulée « la chaîne de valeur du textile-habillement marocain à l’épreuve du choc Covid-19», l’étude explore les actions à envisager pour capter les opportunités du secteur en exploitant les nouveaux avantages compétitifs du royaume. 

Lire aussi | Engrais : OCP Africa et la BAD mobilisent 4 millions de dollars

Déjà fragilisé par la forte baisse des exportations notamment due à la concurrence chinoise et turque depuis 2016, le textile marocain a été doublement affecté par la crise du Covid-19 ; d’abord par la perturbation des chaînes d’approvisionnement et par l’annulation de plusieurs commandes de grands clients européens.

Selon Boubrahimi, l’ampleur inédite du Covid-19 a fait planer le spectre de la dé-mondialisation et implique une réorientation stratégique de l’industrie marocaine à long terme, notamment vers la production de masques et d’équipements de protection, comme ce fut le cas avril dernier.

Lire aussi | L’ONMT mise sur le B2B pour réussir la reprise

Pour l’expert, le secteur pourrait exploiter les différents accords de libre-échange et de coopération conclus par royaume ainsi que des négociations entamées dans le cadre de la ZLECAf, pour se positionner dans une chaîne de valeur régionale entre l’Afrique et l’Europe. Pour y parvenir, le Maroc devra faire preuve d’anticipation et d’adaptabilité, identifier ses avantages compétitifs pour les années à venir et repenser son intégration horizontale, en investissant aussi bien dans une politique de R&D proactive, que dans le design, le Big data ou la distribution moderne.

https://imis.ma/wp-content/uploads/2020/10/Contribution-IMIS-CVM-Textile-V2110202.pdf

 
Article précédent

Suivez le LIVE de l’émission « Décryptage » de radio MFM

Article suivant

Groupe Auto Hall : DFSK fait le bonheur de ses clients