TransportFlash-eco

Le tramway de Casablanca aiguise son appétit

Depuis le 12 décembre 2012, les rames du tramway de Casablanca ont transporté plus de 157 millions de passagers, dont environ 40% de femmes, en parcourant plus de 12 millions de kilomètres. À l’occasion du 5ème anniversaire du tramway rouge, Casa Transports a fait le bilan et dévoilé ses prévisions pour les prochaines années.


« Ces résultats sont satisfaisants pour un réseau qui, rappelons-le, est encore jeune. Notre objectif in fine est le pourcentage d’utilisation des transports publics, qui représentent malheureusement aujourd’hui seulement 13%. 15% des utilisateurs préfèrent les taxis et 20% optent pour les véhicules particuliers. Notre objectif est d’atteindre 22% d’ici 2022 », détaille Youssef Draiss, directeur général de Casa Transports. Armé de chiffres pour justifier la bonne performance de son outil de transport et ce, lors de la présentation du bilan des cinq premières années écoulées depuis la mise en service de la première ligne de tramway de la métropole, il a par exemple dévoilé que le nombre de passagers est passé de 22 millions en 2013 à plus de 35 millions en 2017, s’est réjoui Youssef Draiss La première ligne du tramway a profondément changé le paysage casablancais et apporté une réelle solution de mobilité aux citoyens, a fait observer le DG de la société de développement local en charge du transport, relevant que ce chantier structurant a connu un succès qui continue de croître. Preuve de l’adoption de ce nouveau mode de transport par les Casablancais, près de 40% des passagers quotidiens sont abonnés aux différentes formules proposées, à savoir les abonnements hebdomadaires, mensuels ou étudiant, a-t-il fait constater, expliquant que pour accompagner le succès grandissant du tramway, la société a mis en place une stratégie d’amélioration continue du niveau de service. Cette politique, poursuit Youssef Draiss, a eu pour résultat une réduction progressive des temps d’attente en station, qui sont passé de 6 minutes en heure de pointe en 2013 à 4,5 minutes en 2017 ainsi que l’amélioration de la vitesse moyenne des trajets.

Tram 5 ans

Abordant le plan de développement de l’infrastructure de mobilité de la ville, le responsable a fait savoir que la deuxième ligne du tramway, dont les travaux ont été lancés en mai 2015 et qui devrait être opérationnelle au dernier trimestre 2018. « Avec cette nouvelle ligne, nos prévisions de trafic sont pratiquement de 300.000 voyageurs/jour. Ce chiffre va augmenter en 2020 avec l’entrée en service du bus à haut niveau de service, et aussi, on l’espère, grâce à l’interopérabilité avec les bus », précise Youssef Draiss. D’une longueur totale de 17 km, la deuxième ligne viendra enrichir le réseau du tramway en complémentarité avec la première ligne en reliant le boulevard Anoual au quartier de Sidi Bernoussi, a-t-il noté, ajoutant que Casa Transports a également lancé les travaux préparatoires pour le lancement des chantiers des lignes 3 et 4 du tramway qui devraient être opérationnelles respectivement en 2021 et 2022 .

Par ailleurs, Youssef Draiss a indiqué qu’au-delà du tramway, le réseau de mobilité moderne développé par Casa Transports prévoit également le lancement en 2020 de 2 lignes de bus à haut niveau de service (BHNS), précisant qu’il s’agit de bus articulés d’une grande capacité disposant de voies dédiées avec un service similaire à celui du tramway qui permettront de densifier le réseau de transports en commun de la ville. Outre les lignes de transports en commun en site propre (tramway et BHNS), le plan de mobilité durable prévoit la construction de 15 parkings relais, ainsi que la réalisation d’importants ouvrages et trémies sur 4 axes majeurs de la ville, a-t-il fait valoir, précisant que le plan comprend aussi le grand chantier de réaménagement des accès Sud de Casablanca et la construction de parking en ouvrage et du poste central de régulation du trafic.

Tram plan de développement 10

Pour rappel, créée en 2009, Casa Transports est une société de développement local chargée du développement de la mobilité et du réseau de transport en commun en site propre à Casablanca. Société anonyme au capital de 4 milliards de DH, elle a pour actionnaire de référence la Commune de Casablanca (59%) tandis que les autres actionnaires sont notamment l’Etat (30%) et le Fonds Hassan II pour le développement économique et social et la région de Casablanca-Settat.

 
Article précédent

Total Maroc décroche la carte Carglass

Article suivant

BMCE Bank au chevet de la jeunesse africaine