Pandémie

Le vrai du faux sur le coronavirus au Maroc, ce jeudi 16 avril

L’épidémie, qui a fait plus de 2 millions de cas de contamination dans le monde, est à l’origine d’un flot de fake news relayées sur les réseaux sociaux. La MAP fait le tri entre l’intox et les bonnes informations pour une meilleure sensibilisation.


– Les autorités marocaines ont annoncé la reprise de la prière du vendredi dans les mosquées à partir du 21 avril. FAUX

– Un total de 227 nouveaux cas d’infection au Covid-19 ont été confirmés au Maroc, portant à 2.251 le nombre total des cas de contamination. VRAI

– Il est conseillé d’utiliser des lampes UV pour stériliser les corps contre le coronavirus (Covid-19). FAUX

– Le ministère de la Santé a recommandé la continuité de la vaccination des enfants pendant la crise sanitaire nationale du Covid-19. VRAI

Lire aussi | Rapatriement des Marocains venus d’Algérie : voici leurs témoignages !

– Les salariés en arrêt de travail temporaire à cause de covid-19 et n’ayant pas reçu l’indemnité forfaitaire jusqu’à aujourd’hui peuvent vérifier leur éligibilité à en bénéficier. VRAI

– Les familles souhaitant rapatrier les dépouilles de leurs membres décédés à l’étranger seront accompagnées après la crise du Covid-19. VRAI

– Les opérations sécuritaires menées pour imposer l’état d’urgence sanitaire décrété pour enrayer la propagation de Covid-19 ont permis l’interpellation, au cours des dernières 24h, de 2.686 personnes, dont 1.532 ont été placées en garde à vue. VRAI

– Interpellation à Meknès du propriétaire d’un magasin de couture pour fabrication et commercialisation de masques de protection ne répondant pas aux normes de qualité sanitaire. VRAI

– Le Wydad de Casablanca vend les 60.000 billets du match virtuel contre le Covid-19, dont les recettes seront entièrement reversées au Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie. VRAI

 
Article précédent

DGSN : plus de 36.000 personnes interpellées pour violation de l’état d’urgence sanitaire

Article suivant

Produits alimentaires : 340 infractions constatées à ce jour