Agro-industrie

L’égyptien Edita Food sur le point de concrétiser ses ambitions au Maroc

Engagé dans une stratégie d’expansion dans la région, le groupe égyptien Edita Food Industries vient de recevoir un appui financier de taille qui va lui permettre, entre autres, de construire son usine au Maroc.


Le leader égyptien du snacking, Edita Food Industries, va pouvoir concrétiser ses ambitions dans le Royaume. Engagé dans une stratégie d’expansion dans la région, le groupe égyptien, qui a signé un partenariat avec Dislog il y a quelques mois, vient de recevoir un appui de taille pour son développement tant en Egypte qu’à l’international. Il s’agit, en effet, d’un soutien financier d’environ 20 millions de dollars (environ 200 millions de DH) accordé par l’IFC (International Finance Corporation), membre du groupe Banque Mondiale. Soulignons que cette enveloppe vise à soutenir les opérations du groupe égyptien, ses investissements à l’étranger, notamment au Maroc, et aussi créer de nouveaux emplois à forte valeur ajoutée.

Dans les détails, ledit financement permettra à Edita Food Industries de mettre en place un nouveau site de production au Maroc, en partenariat avec le groupe Dislog (H&S Invest Holding), présidé par Moncef Belkhayat. Il s’agit concrètement de construire une usine à Ecoparc, le parc industriel de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM) à Berrechid.

« Ce projet créera des centaines d’emplois et contribuera au développement et à la formation de la main-d’œuvre nationale », a assuré Moncef Belkhayat. Pour sa part, Xavier Reille, Directeur Maghreb de l’IFC a fait remarquer que ce soutien financier s’inscrit dans le cadre de la stratégie de l’IFC de renforcer les partenariats sud-sud entre les investisseurs. « Ce financement  permettra aussi  de renforcer les liens économiques entre l’Egypte et le Maroc et stimuler la création d’emplois dans les deux pays », a-t-il renchéri.

Notons que le montant de la réalisation du nouveau site de production d’Edita Food au Maroc est estimé à 100 millions de DH. Cette usine servira notamment à produire, distribuer et marketer plusieurs marques de biscuiterie auprès de 60.000 clients traditionnels dans le Royaume, et devrait aussi permettre la création de 250 nouveaux emplois à Casablanca. Fondé en 1996, le groupe Edita Food Industries est spécialisé dans la fabrication, la commercialisation et la distribution de plusieurs gammes de produits de snacking en Afrique du Nord.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Amadeus : 100 propositions pour un modèle de développement durable

Article suivant

S(H)ORTONS-LES !, un appel pour dire non "aux propagateurs de la haine"