Entrepreneuriat

L’entrepreneuriat féminin au Maroc fait son auto-examen


L’accès au financement représente encore un obstacle majeur devant la promotion de l’entrepreneuriat des femmes au Maroc. C’est l’évidence sur laquelle se sont accordés, hier jeudi à Marrakech, les participants à un important conclave tenu sous le thème «L’entrepreneuriat marocain au féminin : état des lieux, apports et avancée à travers les époques».

Les intervenants et participants à cette rencontre, pour la plupart des femmes d’affaires, des artistes, des élus, des enseignants universitaires, et des responsables, ont passé en revue tous les types d’obstacles qui se posent devant l’entrepreneuriat des femmes, dont les représentations sociétales archaïques, les insuffisances des mécanismes de financement adaptés aux besoins et capacités de la très petite entreprise (TPE) et l’insuffisance des programmes mis en place pour la promotion de l’entrepreneuriat féminin.

Selon la coordinatrice régionale de l’Agence de Développement Social (ADS), Bouchra Taoufik, le taux relatif à l’entrepreneuriat des femmes au Maroc demeure encore assez bas malgré tous les efforts consentis, les femmes représentant à peine 10% du total des entrepreneurs dans le Royaume. La coordinatrice de l’ADS a appelé à promouvoir de manière plus active l’entrepreneuriat féminin pour être en mesure de répondre à l’enjeu de l’égalité homme-femme.

Pour sa part, Awatef Berdai, présidente régionale de l’Association des Femmes chefs d’Entreprises du Maroc (AFEM), à la Délégation régionale de Marrakech-Safi, a estimé que la promotion de l’entrepreneuriat féminin a besoin d’un renouveau au niveau des mentalités collectives, qui sont encore largement archaïques. L’entrepreneuriat des femmes est un enjeu national, a-t-elle relevé, et un vecteur de stabilité et de pérennité pour la nation car il constitue un vecteur de développement social du Royaume.

Fondée en septembre 2000 par Salwa Karkri Belkziz, l’AFEM est, rappelons-le, une association pionnière réunissant les femmes chefs d’entreprises du Maroc.C’est le premier groupement professionnel féminin au Maroc à avoir obtenu la certification Iso 9001-2008. L’association est présente sur tout le territoire national à travers un bureau central à Casablanca et sept délégations régionales : Rabat, Fès, Marrakech, Tanger, Agadir, El Jadida et Meknès.

 
Article précédent

Impôts : les professions libérales passent à la télédéclaration

Article suivant

Des Marocains chassés du parlement suédois