Automobile

Les 4 priorités des professionnels de l’automobile d’ici 2020

Améliorer le taux de motorisation au Maroc, c’est l’objectif que cherche à accomplir l’Association des Importateurs de Véhicules au Maroc (AIVAM) à travers sa feuille de route 2017-2020.


Fiscalité, pièces de rechange, prime à la casse, salons… Pour aller au-delà des 80 véhicules par 1000 habitants, l’Association a identifié quatre axes pour sa stratégie.

  • Réglementation

. Prime à la casse pour les véhicules de plus de 20 ans, estimés à 1,5 million

. Dématérialisation des services METL (immatriculation, homologation)

. La voiture d’occasion comme levier de croissance (procédures administratives, financement, freins à l’importation)

. Refonte du processus d’homologation (HT, RTI…)

. Régulation de la relation vendeurs/organismes de financement

. Pièces de rechange : freiner la contrefaçon et l’adaptable de mauvaise qualité

. Révision de la fiscalité (CV fiscaux, FI, TVA, vignette, TIC, TdL) sur les voitures neuves et d’occasion

  • Produits et services

. Refonte des statistiques (AIVAM, immatriculation, financement, segmentation, typologie)

. Redéfinition de la forme et du fond des salons : Auto-expo, occasion taxis…

.Génération d’un vivier de compétences (formation diplômantes, continue…)

  • RSE

. Mise en place d’un dispositif incitatif pour les véhicules propres

. Amélioration du plan de sécurité routière

  • Communication

. Mise en place d’un plan d’accompagnement de communication à 360° des activités de l’AIVAM, que ce soit en interne qu’en externe.

À travers ces chantiers, l’Association créée en 1989 ambitionne d’améliorer sensiblement la valeur ajoutée et de professionnaliser davantage le secteur de la distribution automobile.

Pour rappel, les ventes des véhicules neufs ont cru de 45% sur les 5 dernières années. Le parc automobile a quant à lui augmenté de 36% en 6 ans. Il atteint 3,8 millions de véhicules, dont 2,6 millions de véhicules de tourisme, d’une moyenne d’âge de 16 ans. De son côté, la distribution automobile dégage un chiffre d’affaires de 60 millions de DH, contribue à hauteur de 2,3 points au PIB et génère 15.000 emplois directs et plus de 120.000 indirects. Malgré cela, le taux de motorisation reste à améliorer, estime l’association créée en 1989 et qui regroupe 18 opérateurs et 36 marques. Elle donne l’exemple de l’Europe, où il atteint 600 véhicules pour mille habitants.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Il fait l’actu : Abdelhamid Addou, PDG de la RAM

Article suivant

Les légumes à la tête des hausses des produits alimentaires