Marocains du Monde

Les 646 Marocains bloqués à Paris sont assistés des services consulaires

Les Marocains bloqués à Paris sont identifiés par les services consulaires du Royaume qui leurs font bénéficier d’une aide financière et de soins médicaux.


Dans une interview accordée à la chaîne 2M, le consul général du Maroc à Paris Mustapha El Bouazzaoui a déclaré que 646 Marocains sont bloqués dans la capitale française au mercredi 22 avril. «Certains se sont installés avec leur famille, tandis que d’autres se sont retrouvés dans cette situation exceptionnelle, sans abri et sans moyens. C’est à ce moment que le consulat a réagi», a-t-il précisé. Et de rassuré que les consulats marocains dans la région déploient toutes les ressources et prennent des mesures, tenant compte de la situation particulière de chaque groupe.

Lire aussi : L’Office des Changes vole au secours des Marocains bloqués à l’étranger

«Nous avons réussi à placer certaines personnes dans des hôtels, tandis que d’autres, venus en France pour des raisons médicales, ont été hébergés dans des appart-hôtels », a-t-il expliqué. El Bouazzaoui a par ailleurs indiqué que les services consulaires accorde une aide financière aux ressortissants marocains en situation difficile, tandis que les personnes qui ont besoin de médicaments reçoivent le traitement nécessaire «en dépit des difficultés liées à l’obligation de présenter une ordonnance aux pharmacies». Le consul a expliqué que les touristes bloqués pouvaient prolonger leur visa promettant que le Maroc fera le nécessaire pour rapatrier ses citoyens une fois que toutes les procédures et conditions seraient remplies, précisant que le rapatriement tiendra compte de l’urgence de chaque situation.

Faisant écho à la récente déclaration du ministère des Affaires étrangères, le responsable marocain a déclaré que les autorités entameront les procédures de rapatriement une fois que toutes les mesures et précautions nécessaires «auront été prises conformément à des protocoles sanitaires stricts pour protéger la santé de tous».

El Bouazzaoui n’a pas omis de rappeler que pour le mois sacré du Ramadan, qui débutera en France ce vendredi 24 avril, les services du consulat prévoient de «faire d’importantes achats de provisions» et d’articles nécessaires pour les mettre à la disposition des Marocains bloqués à Paris.

 
Article précédent

Coronavirus : L’ACAPS assouplit certaines règles prudentielles pour le secteur des assurances

Article suivant

Comment Tanger Med maintient les opérations commerciales… et reste vigilant