BourseBusinessStratégie

Les ambitions de Marsa Maroc post-IPO

Marsa Maroc entre dans une nouvelle phase de son développement. L’entreprise publique spécialisée dans les opérations portuaires s’apprête à céder 40% de son capital sur le marché boursier. Le groupe a récemment organisé une rencontre avec la presse pour expliquer les enjeux de cette introduction en bourse. Ainsi, le top management de Marsa Maroc a défini trois axes dans le cadre de son nouveau plan stratégique qui s’étend jusqu’en 2024.


L’Afrique, désormais une priorité

Premièrement, asseoir une présence internationale significative, notamment en Afrique. Cet axe stratégique vise à capitaliser sur le savoir-faire de l’entreprise afin de diversifier géographiquement son portefeuille d’activités pour se positionner en tant qu’opérateur multi-trafics (conteneurs, roulier, vrac solide et liquide et général cargo) et multi-pays. Objectif : devenir un acteur reconnu sur les marchés potentiels panafricains. La mise en œuvre de cet axe de croissance passe, entre autres, par l’obtention de concessions portuaires, principalement de terminaux vraquier et general cargo, outre l’acquisition et/ou création de joint-venture dans le cadre d’une stratégie d’accélération.

Leader national sur les trafics import-export

Le senior management de la société a décliné l’ambition de Marsa Maroc de renforcer sa position en tant que leader national sur les trafics import-export. Avec la mise en service de plusieurs nouvelles infrastructures portuaires (Safi Grand Vrac, Nador West Med, Kénitra Atlantique et Dakhla Atlantique), Marsa Maroc table entend réaliser des concessions portuaires (le terminal à conteneurs 3 du port de Tanger Med, le terminal à conteneurs 3 du port de Casablanca et le terminal nord du port d’Agadir). L’opérateur espère également obtenir de nouvelles concessions pour l’exploitation de terminaux dans les nouvelles infrastructures portuaires et de nouvelles autorisations d’exercice des activités de remorquage et pilotage, ajoute la même source.

Nouvel entrant dans le secteur logistique

S’agissant du troisième axe du plan stratégique de Marsa Maroc, il repose sur le développement d’une logistique au service du renforcement de ses activités portuaires, tout en participant à l’amélioration de la logistique au Maroc et en Afrique. A ce propos, que compte tenu de la position privilégiée des ports dans la chaîne logistique des opérations import/export, de la demande exprimée par certains clients et du potentiel d’augmentation des flux et des capacités induit par l’amélioration de la dite chaîne, la société envisage de capitaliser sur son emplacement stratégique aux principaux ports du Royaume afin de contribuer à l’amélioration de la logistique au bénéfice de développement de son activité.

Une valorisation à près de 5 milliards DH

Avec cette ouverture du capital, Marsa Maroc va intégrer le premier compartiment de la Bourse de Casablanca par cession d’actions. Il s’agit d’une opération de 1,9 milliard de dirhams, représentant l’introduction en bourse la plus importante qu’ait connu le marché boursier marocain depuis 2009. La valorisation de la société ressort à 5 milliards de dirhams correspondant à une valeur par action de 68,5 dirhams. Toutefois, une décote de 5,1% a été considérée  pour aboutir à une valorisation de 4,77 milliards de dirhams, servant de base au prix de référence de l’opération qui est de 65 dirhams par action.

 
Article précédent

Quelle couverture en cas de faute de gestion des dirigeants d’entreprises ?

Article suivant

Air Canada rouge relie Casablanca à Montréal