Santé

Les anesthésistes dénoncent les propos de Chorfi

Les professionnels de la santé montent au créneau suite aux propos tenus parc le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, Zouhair Chorfi, accusant les médecins de corruption et de fraude fiscale, lors des dernières Assises de la fiscalité.


Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, la Fédération nationale des anesthésistes réanimateurs du Maroc (FNAR) a dénoncé la position du secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finance, stigmatisant les professionnels de la santé.

Lire aussi : Assises de la fiscalité : le coup de gueule de Zouhair Chorfi

« Accuser la profession médicale et les cliniques privées de corruption et de fraudes fiscales est très grave : ce mal sociétal sévit comme une gangrène dans plusieurs administrations et secteurs d’activité et ne concerne que les personnes qui le font et heureusement pour nos citoyens que le secteur médical est le moins touché », fustige Jamal Eddine Cohen, président de la FNAR.

Ainsi, « la FNAR prend parti avec toutes les représentations publiques et privées pour dénoncer des propos déplacés envers la profession médicale et défendre la dignité de celle-ci dans un cadre légal et institutionnel », conclut le communiqué.

La FNAR s’est jointe à l’action prise lundi dernier par l’association nationale des cliniques privées (ANCP), qui a fait une sortie virulente en réaction aux propos du secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances accusant les médecins de « sous-déclarations majeures (90%) de leur imposition ».

L’ANCP a fait part dans un communiqué de sa décision d’ester en justice le responsable étatique et prévoir une grève, entre autres mesures visant à démentir les accusations de fraudes fiscales portées à son égard.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Video. Le pont à haubans de Sidi Maârouf enfin ouvert à la circulation !

Article suivant

Fiscalité : vers un «ATD plus intelligent et soft»