Entreprises & Marchés

Les applications dopent la productivité


Mobilité en entreprises. IDC a présenté sa vision sur la mobilité en entreprise. Le nouveau rôle des DSI est de doper la productivité et apporter de nouvelles idées aux compagnies. Un vent de changement souffle sur le business marocain, et de nouvelles entreprises se positionnent sur des standards internationaux. par Noréddine El Abbassi

«Passer à la mobility est aujourd’hui une obligation. Il ne faut pas attendre la demande pour l’implémenter, autrement on accuse un retard. C’est cela qui entre dans le cadre du smart governement”. C’est ainsi que l’on pourrait résumer le message de Roadshow du cabinet d’études de marché informatique IDC sur la mobility des entreprises, tel que l’exprime sa Directrice Générale, Ouafa Khatir.
Tout le monde parle de la mobility dans les entreprises, présentée comme clef de voute, pour accroître les performances des collaborateurs et permettre une certaine “flexibilité du travail”. En Afrique pourtant, chacun admet que la connectivité est le grand inhibiteur de la productivité des entreprises. Alors qu’en même temps, ces dernières sont de plus en plus dépendantes en matière de communication.
Aujourd’hui encore, la Direction des Systèmes de l’Information (DSI) dans une entreprise est souvent le parent pauvre. On pousse la caricature jusqu’à la limiter à des “fonctions support”, de maintenance des ordinateurs, façon série britannique “ The IT Crowd”. Cependant, on assiste  à un vent de changement qui souffle sur la vie des entreprises, et qui fait de la mobilité une valeur cardinale et justement appelée à être véhiculée via  cette même DSI. “Alors que la valeur est générée grâce à tout le monde, la Direction Administrative et Financière, Commerciale. Mais, on ne se réfère jamais à la DSI. Pourtant, c’est sur ce terrain que vous êtes attendus dans votre business. C’est à travers votre contribution à la création de revenus, à l’accroissement de la profitabilité et à l’émergence de nouvelles idées dans votre entreprise que vous contribuez à son amélioration”, martèle Jalil Hatim, Directeur Grands Comptes chez Inwi, à l’attention de l’assemblée de directeurs DSI, présents lors de la conférence IDC.
 
Screendy, une plateforme pionnière dans le monde

Dans ce contexte, se pose la question de l’offre marocaine de ces services. “Par le passé, lorsqu’une entreprise marocaine, dans ce segment allait à l’international, elle se rendait compte de ses limites. Mais depuis, plusieurs entreprises se sont mises à niveau, et proposent des produits aux standards internationaux”, commente Jamal Benhammou, Directeur du SOF center. Ce dernier, présentait la plateforme “Screendy”, développée par Media Mobility, avec le soutien du Soft Center. Le concept? Proposer un “framework” pour développer des applications sur plusieurs plateformes, sans avoir à en supporter le coût. Globalement, une manière d’adapter son logiciel aux différents standards, allant de Apple, à Windows ou Androïde. Sans avoir forcément à reprendre le travail à zéro.
Cette innovation part d’un double constat qu’a relevé IDC: la convergence entre informatique et télécommunications. Pour le cabinet d’études de marchés, l’un ne peut exister sans l’autre. Preuve en est la popularisation
des smartphones, qui font des téléphones mobiles, d’entrée de gamme des interfaces, avec le monde, perpétuellement connectés, et sans cesse mis à jour. C’est un peu l’image de la surexposition au monde de l’information que William Gibson mettait en lumière dans son oeuvre. Dans un sens, c’est cela l’avenir de l’entreprise. Une vie complètement délocalisée où les différents services seront basés sur cinq continents, avec une sur-optimisation des coûts. Science fiction? Pas réellement, puisque c’est cela même la base de l’offshoring, terrain sur lequel le Maroc a su prendre le coche. Restera à ne pas louper le suivant…

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traite et les analyse. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

BERD : Ouverture d’un bureau à Tanger courant 2015

Article suivant

Environnement : Hakima El Haite lance une étude sur la fiscalité