Assurances

Les assureurs secoués par les accidents et la fraude

Une hausse de 6% du chiffre d’affaires sur le plan commercial, des indicateurs satisfaisants de l’assurance-vie et non-vie et détection de 50% des indemnités déboursées frauduleusement.


Les compagnies d’assurances démontrent un dynamisme exceptionnel marqué par une hausse de 6% du chiffre d’affaires à 41 milliards de DH en 2018, en enregistrant un bon comportement des branches d’assurance-vie et non-vie, indique L’Economiste dans son édition de ce vendredi. Néanmoins, souligne le quotidien, le côté opérationnel suscite l’inquiétude des acteurs. Le bilan technique (y compris les réassureurs exclusifs) s’est affaibli de 20% à 4,4 milliards de DH ; la principale source de préoccupation des assureurs se situe au niveau du segment non-vie, en particulier dans le segment auto.

Le secteur a subi des vagues créées par la poussée de la sinistralité dénoncée par les assureurs. La dégradation dans l’automobile s’ajoute aux résultats techniques jugés déficitaires dans les branches accident de travail et maladie, dont le ratio combiné non-vie net de réassurance dégringole de 3,5 points à 104,3 points, se stabilisant au-dessus de 100% depuis 2014.

Ainsi, les compagnies d’assurance envisagent de prendre les premières mesures réformatrices, pour contenir la hausse de la sinistralité de l’automobile. Les réformes se pencheront sur certaines franchises Elles ont pour objectif de réduire la fraude, cette dernière a fait plonger les compagnies dans des indemnités déboursées allant jusqu’à 50%, soit 3 milliards de DH, estiment les dirigeants. La dégradation des performances sur le plan technique s’est produite dans un contexte légèrement favorable du secteur.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Les USA autorisent l'importation de framboises marocaines

Article suivant

Ça clash dur entre Boutaïb et ses Followers!