Pandémie

Coronavirus : les cafés et restaurants réouvrent leurs portes… mais sous conditions

Après presque deux mois et demi de fermeture, les cafés et restaurants peuvent rouvrir leurs portes  sous conditions.


Certains Marocains peuvent retrouver leurs vieilles habitudes comme aller au café. Toutefois, ils ne pourront pas s’attabler. « A partir d’aujourd’hui, les cafés et restaurants peuvent ouvrir dans un premier temps pour des commandes à emporter ou les livraisons à domicile. Ils doivent faire respecter les mesures de distanciation sociale, le port de masque, les règles d’hygiène… », souligne Abdel Elfadi, coordinateur de la Commission mixte des métiers de bouche, qui précise que cette réouverture reste à l’appréciation des autorités territoriales de chaque zone.

Lire aussi | Coronavirus : la peur de l’autre

Mise en place quelques jours avant la décision du ministère de l’Intérieur, le 16 mars, de fermer les cafés, restaurants, salles de fêtes, cinémas, théâtres, salles de sport, de jeu et terrains de proximité, cette commission qui regroupe la Confédération marocaine des métiers de bouche, la Fédération nationale de la boulangerie et pâtisserie du Maroc, la Fédération marocaine de la franchise…, a continué à travailler sur l’après-crise, selon son coordinateur. « Nous venons de mettre au point un guide de bonnes pratiques déjà très abouti que nous avons soumis aux pouvoirs publics et l’ONSSA. Outre les mesures de prévention et d’exigence sanitaire, celui-ci met en exergue certaines pratiques comme par exemple des modèles de signalétique que les opérateurs doivent afficher à l’attention des clients », explique Abdel Elfadi.

Au Maroc, le nombre de cafés et restaurants (y compris laiteries, snacks) est estimé à plus de 250 000 avec près de 2 millions d’employés. Rien qu’à Casablanca, ce nombre est de 30 000.

Lire aussi | Coronavirus : ces activités qui profitent de la crise

 
Article précédent

Contrebande: la pénétration des cigarettes de contrebande atteint 5,23% en 2019

Article suivant

Ouganda : 18.000 téléphones exportés au Maroc