Société

Les cavalières de l’égalité

Les sociétés évoluent par des mouvements multiples qui les traversent. Il est important que les pouvoirs donnent des inflexions, mais ce n’est pas exclusivement de leur ressort. Au Maroc, depuis 25 ans, la question du genre, de l’égalité entre les individus est au centre du discours officiel et des politiques publiques. Celles-ci ont permis une plus grande présence, une meilleure visibilité des femmes à la fois dans les institutions représentatives et dans l’appareil exécutif. Des femmes sont caïd, gouverneur, ministre, etc…


Ce choix violerait la société si elle n’était pas elle-même en mutation. Depuis des années, nous avons plus de filles qui réussissent au baccalauréat que de garçons, alors que nous continuons à avoir des handicaps à la scolarisation des petites filles en milieu rural.

L’âge de mariage pour les jeunes femmes a reculé, signe de la recherche d’une certaine autonomie, au-delà du conservatisme social. Le nombre de femmes chefs de famille augmente d’une manière exponentielle. Tous les métiers, même les plus ardus physiquement, se sont féminisés. C’est une transformation profonde, que les discours traditionalistes ne peuvent ni nier, ni entraver. C’est une marche inexorable vers l’égalité.

Lire la suite dans votre magazine Challenge en vente dans tous les points de presse.

 
Article précédent

Omra : la suspension tourmente les Marocains

Article suivant

Covid-19 : les directives du ministère de l'Intérieur concernant les évènements