AérienCarburants

Libéralisation du marché des carburéacteurs : Les compagnies aériennes montent au créneau

Les compagnies aériennes opérantes au Maroc se sont réunies dernièrement pour traiter du sujet du carburéacteur. Air France a exprimé ses inquiétudes face aux conséquences de la « libéralisation » du marché des carburéacteurs. Ce marché étant organisé en quasi-monopole, les prix se sont envolés alors que le pétrole est au plus bas.


Les compagnies aériennes ne comptent pas baisser les bras face à cette situation : elles ont déjà saisi l’IATA (Association Internationale du Transport Aérien) sur le sujet.

Pour sa part, Air France, très présente sur le marché marocain et favorable également à une réelle libéralisation, encourage d’une part l’ouverture du marché des carburéacteurs à un maximum de distributeurs dans les plus brefs délais, et d’autre part, la limitation des concessions attribuées par l’ONDA pour l’avitaillement des avions à l’intérieur des aéroports. Selon elle, il est important de ce fait de maintenir l’encadrement des prix jusqu’à ce que la libéralisation soit effective et non pas théorique.

 
Article précédent

Immobilier : Tout sur les taux des crédits au Maroc

Article suivant

Etihad Airways : De nouveaux vols vers Rabat