Conjoncture

Les compagnies d’assurances à l’épreuve des impayés

L’assurance ne s’est pas encore remise du confinement. Au mois de mai, les primes émises par les compagnies ont reculé de 4,7%. Elles se sont établies à 3,4 milliards de DH contre 3,6 milliards de DH à la même période de l’année dernière.


« La baisse du chiffre d’affaires était prévisible. Pour l’instant, nous n’avons pas de visibilité, nous serons fixé d’ici la fin de l’année », analyse pour L’Economiste Bachir Baddou, directeur général de la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance. Le secteur des assurances est aujourd’hui confronté à deux grands problèmes : les encaissements et le comportement des marchés financiers.

Lire aussi | Koudama Zeroual, nouveau Directeur exécutif en charge du Pôle Assurances Non Vie des Particuliers de Wafa Assurance

« Nous avons retardé l’envoi des mises en demeure pour un grand nombre d’assurés durant la période de confinement. Depuis, les compagnies tentent de faire le nécessaire pour assurer les encaissements des primes », poursuit Bachir Baddou. Depuis le début de la crise, l’assurance fait face à un effondrement des encaissements. Leur taux ne dépasse pas 35% en mai. En tout cas, des mesures en été prises par l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (Acaps) pour prévenir les conséquences sur les équilibres financiers du secteur.

Lire aussi | Assurance: le groupe Holmarcom opère la fusion de ses deux filiales

L’Acaps a notamment assoupli les provisions sur les primes et les cotisations impayées. Il s’agit de celles émises entre le 1er octobre 2019 et le 31 décembre 2020. Elle a également assoupli, à titre provisoire, certaines règles prudentielles. Le secteur a en outre décidé d’un rabais de prime en faveur des clients disposant d’une assurance automobile. Pour un contrat annuel, la remise peut atteindre 30% de la portion de prime RC automobile et garanties annexes couvrant les deux mois de confinement. Le montant global de la réduction de prime est évalué à 500 millions de DH.

 
Article précédent

Véhicules immatriculés à l’étranger : prorogation du délai d’admission temporaire

Article suivant

Coronavirus : le port du masque restera obligatoire jusqu'à la découverte d'un vaccin