Flash-ecoPhosphates

Les engrais dopent les résultats de l’OCP

Le Groupe OCP poursuit sur sa lancée et enregistre une nette progression durant les premiers 6 mois de l’année.


Dans les détails, le chiffre d’affaires au premier semestre 2018 a atteint 26.599 millions de DH contre 23.152 millions de DH au premier semestre 2017. Pour sa part, l’EBITDA s’est établi à 8 008 millions de DH contre 5 908 millions de DH au cours de la même période de l’exercice précédent, entraînant une amélioration de la marge d’EBITDA qui passe de 26% à fin juin 2017 à 30%. Aussi, les dépenses d’investissement ont atteint 5 140 millions de DH au premier semestre 2018.

À l’issue du premier semestre 2018, le chiffre d’affaires de l’OCP a augmenté de 15% pour atteindre 26.599 millions de DH. Le Groupe explique cette amélioration principalement par la croissance à deux chiffres des ventes sur les segments des engrais et de l’acide phosphorique, respectivement de 21% et 17%, bénéficiant d’une hausse des prix et des volumes, ainsi que d’une légère augmentation des volumes de vente sur le segment de la roche, segment sur lequel les prix sont restés stables. Pour sa part, la marge brute s’est appréciée à 17.860 millions de DH, en comparaison avec 15.124 millions de DH un an plus tôt, principalement grâce à la hausse des volumes et des prix de vente, partiellement contrebalancés par une hausse des prix des matières premières, se réjouit est l’un des principaux exportateurs de phosphate brut, d’acide phosphorique et d’engrais phosphatés dans le monde. Autre bon résultat du groupe, l’EBITDA au premier semestre 2018 s’est élevé à 8 008 millions de DH contre 5 908 millions de DH à fin juin 2017. La marge d’EBITDA a atteint 30% comparé à 26% à fin juin 2017, bénéficiant d’une croissance significative des prix, bien que partiellement impactée par la hausse des prix des matières premières, notamment du soufre. L’OCP ajoute que la poursuite de la montée en charge du pipeline a permis de réaliser des économies de coûts totalisant 1,07 milliard de DH sur la période, pour un volume transporté total de 8,29 millions de tonnes. Ainsi, les économies totales réalisées depuis le lancement du pipeline se sont élevées à 4,94 milliards de DH.

Enfin, au premier semestre 2018, l’EBIT s’est amélioré à 4 800 millions de DH contre 3 094 millions de DH à fin juin 2017, tandis que la trésorerie et équivalents de trésorerie ont atteint 10.283 millions de DH au 30 juin 2018. La dette financière nette s’est élevée à 44.972 millions de DH et le ratio de la dette financière nette /EBITDA est de 3,0x au 30 juin 2018, soit une amélioration significative par rapport au niveau de fin d’année 2017.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

La BERD accorde 16 millions d’euros à l’industrie automobile au Maroc

Article suivant

Le fonds Cap Mezzanine en passe de remplir son contrat