Ressources humaines

Les entreprises face au défi de la pénurie des compétences

L’Economiste s’intéresse dans son édition du mardi 17 décembre aux craintes des entreprises par rapport à la pénurie de talents.


Pénurie de compétences et concurrence autour des mêmes profils. Ce sont là, les plus grandes menaces aux yeux des entreprises pour les 5 prochaines années. Encore plus que l’économie informelle, les difficultés de trésorerie et l’incertitude de la conjoncture économique, selon la dernière enquête du cabinet IBB Management. 86% des entreprises craignent même des reports ou annulations de projets en raison de la difficulté à recruter, rapporte le journal.

La plus grande bataille qu’elles auront à mener à l’avenir est donc celle de leur capital humain. Les secteurs des IT et du BTP/Immobilier sont les plus touchés. La Fédération des Technologies de l’Information, de la Communication et de l’Offshoring (APEBI) avait déclaré que, sur la période 2010-2015, quelque 5.000 postes étaient restés non pourvus chaque année, faute de compétences, avec des pertes annuelles d’environ 1 milliard de DH, rappelle le quotidien.

L’Economiste précise que les entreprises opérant dans ces secteurs indiquent que 100% de leurs projets risquent d’être retardés, reportés, voire annulés par manque de compétences dans le domaine.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

CGEM : la candidature du binôme Alj-Tazi validée

Article suivant

Un acteur de la filière aéronautique au bord du gouffre