Agenda

Les exportateurs comptent capitaliser sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont devenus entre autres un véritable outil de promotion. De nombreuses études soulignent leur rôle majeur, ils sont devenus une condition préalable à toute internationalisation réussie. L’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) se met dans l’air du temps en organisant le jeudi 11 février une rencontre sur le thème: « Export et réseaux sociaux, un levier de succès à l’international ».


Destinée à sensibiliser les entreprises et à les assister dans leur développement à l’étranger, la rencontre verra la participation de deux spécialistes reconnus : Philippe Borremans, expert RP et digital pour Social Eyez, une agence marocaine leader spécialisée dans les réseaux sociaux, et Christian Abi Khalil, manager MENA de LinkedIn, le premier réseau social professionnel au monde.

Commentant l’organisation de la rencontre, le président de l’ASMEX, Hassan Sentissi El Idrissi, a déclaré : “Pour se lancer à l’international, une entreprise doit faire preuve d’innovation, de proactivité, de flexibilité, relever des défis, investir et avoir la capacité d’apprendre. Cela suppose aussi de se mettre à l’écoute des marchés afin de découvrir des opportunités et donc d’établir des relations via les réseaux sociaux.”

Soulignant le caractère global de l’utilisation des réseaux sociaux, Philippe Borremans a précisé : “En 2015, près d’un tiers des habitants dans le monde ont utilisé chaque mois les réseaux sociaux, soit 2,2 milliards de personnes tous les 30 jours. Les réseaux sociaux sont donc essentiels pour vous connecter avec votre audience à l’échelle de la planète et établir une interaction avec vos clients potentiels sur les marchés que vous ciblez. Néanmoins, seule une stratégie réfléchie et durable permettra de manier ces outils comme il se doit afin de faire connaître une entreprise à l’étranger.”

Une enquête menée par Aberdeen Group en 2013 auprès d’une centaine d’entreprises aux Etats-Unis a montré que 73% des commerciaux qui utilisent les réseaux sociaux dans le cadre de leur démarche de vente dépassent en moyenne leurs prévisions de 23%. Ces performances contrastent toutefois avec la réalité : une étude récente du cabinet américain CSO Insights indique que 93% des cadres commerciaux n’ont jamais été formés au social selling.

“Si vous êtes un entrepreneur, il ne faut pas utiliser les réseaux sociaux uniquement pour développer le trafic vers le site web de votre entreprise, mais plutôt s’appuyer sur ces réseaux pour développer vos relations avec des clients potentiels étrangers et ainsi acquérir une meilleure connaissance des marchés internationaux. Trouver l’information rapidement et avant les autres est la clé d’une exportation réussie mais cela nécessite un savoir-faire”, souligne Christian Abi Khalil.

Organisée par la commission “Promotion à l’international” de l’ASMEX, la rencontre se déroulera dans les locaux de l’association avec la présence de nombreux entrepreneurs. Elle illustre l’engagement continu de l’ASMEX en faveur de la formation et de la promotion des exportateurs marocains dans un marché mondial devenu de plus en plus concurrentiel.

 
Article précédent

Les jeunes jeûnent en orthographe

Article suivant

Technopole Foum El Ouad : Les travaux sont lancés !