Agriculture

Les exportations marocaines de courgettes vers l’UE en roue libre

La courgette marocaine poursuit sa montée en puissance. En effet, selon les dernières statistiques de l’organisme européen Euroestacom (Icex-Eurostat), les exportations marocaines du légume-fruit de couleur vert clair vers l’Union Européenne ont dépassé, au titre de la campagne agricole 2019-2020, la barre de 65.000 tonnes.


Ce qui représente un bond prodigieux de 58% par rapport à la campagne précédente ! Une évolution d’autant plus remarquable, qu’elle vient ponctuer une autre hausse annuelle de plus de 30% et qu’elle soit accompagnée, surtout, d’un effet prix non négligeable avec un prix moyen au kilo de 0,835 € (près de 9 dirhams) contre 8,6 dirhams un an auparavant.

Lire aussi | Le groupement Jacobs Engineering / BNETD décroche un marché en Côte d’Ivoire

La conjugaison des deux effets (volume et prix), a donc naturellement propulsé la valeur exportée de nos courgettes de 66% à 56,38 millions d’euros à plus de 600 millions de dirhams. Avec une telle trajectoire, la courgette fait encore mieux que les pastèques ou les fruits rouges champions de la croissance à l’export (respectivement +44% et +22% cette année) et à ce rythme, elle devra entrer rapidement dans le club restreint des fruits et légumes marocains qui drainent plus d’un milliard de dirhams à l’export (Tomates, oranges, mandarines et tangerines, olives de table…).

Lire aussi | Groupe Auto Hall : la marque DFSK poursuit sa méga tombola

Toutefois, le Maroc demeure largement derrière l’Espagne qui s’accapare le rang de premier fournisseur de l’Union Européenne en courgettes avec près de 500.000 tonnes, soit une part de marché de 65% (sept fois plus que le poids du Maroc). Il devance sur ce registre, tout de même, l’Allemagne et les Pays-Bas qui écoulent respectivement 45.400 tonnes et 31.390 tonnes (mais avec des prix moyens unitaires 40% plus cher que notre courgette au kilo).

Rappelons que les principales régions de production de courgettes au Maroc sont les Doukkala, Saïss et Gharb. Les surfaces totales des cultures de courgettes sont également en forte croissance, depuis quelques années, et dépassent actuellement les 3000 hectares. 

 
Article précédent

Le groupement Jacobs Engineering / BNETD décroche un marché en Côte d’Ivoire

Article suivant

L'Université Mohammed VI des Sciences de la Santé lance un diplôme inédit