Startup

Les financements arrivent enfin !

C’est une bonne nouvelle pour les startuppeurs et autres porteurs d’idées innovantes dans le Royaume.


En effet, la capitale Rabat a accueilli ce lundi 30 octobre 2017 le lancement du fonds Innov Invest, dont la vocation est de soutenir les startups et les porteurs d’innovations au Maroc. Il faut dire que la mise en place de ce fonds vient à point nommé répondre à une sérieuse problématique liée au financement de l’innovation et au soutien des startups (ces petites structures souvent créées dans le domaine technologique et qui sont souvent confrontées au problème de financement bancaire). « Innov Invest constitue une réponse de l’Etat pour réduire le gap de financement qui existe sur le financement du marché des startups au Maroc. Cette catégorie d’entreprises a du mal à lever des ressources, vu le caractère innovant de leur modèle économique qui est différent du modèle économique éprouvé que le marché connaît, surtout que le financement classique n’est pas outillé compte tenu du grand niveau de risque lié au modèle économique de ce type d’entreprises », explique Hicham Zanati Serghini, directeur général de la Caisse Centrale de Garantie (CCG), la structure étatique gère le fonds Innov Invest.

Dans le détail, Innov Invest propose deux types de financements. « Dans un premier temps, il s’agit d’accompagner les porteurs d’idées, des porteurs de projets à travers des structures labellisées par la CCG qui vont mettre des ressources à leur disposition pour les financer. Nous avons choisi cette option parce que lors de cette phase, l’accompagnement est primordial », détaille le DG de la CCG. A ce stade, les porteurs de projets auront désormais deux outils pour les aider dans le financement. D’abord, il y a Innov Idea qui est une aide financière (100.000 DH par porteur de projet) qui est octroyée aux porteurs au premier stade du projet. Si le projet évolue dans le temps, c’est Innov Start qui prend la relève.

À ce niveau, le porteur de projet bénéficie d’un prêt d’honneur (prêt sans garantie et sans intérêt) de 250.000 DH. Notons que ce financement est conditionné par la conclusion d’une convention d’accompagnement entre la cible éligible et la structure labellisée. La seconde partie du fonds Innov Invest est consacrée à l’investissement (Private equity, prise de participation…). Dans ce sens, la CCG a signé lors de la cérémonie de lancement quatre conventions pour la mise en place de 4 nouveaux fonds d’investissement dédiés à l’amorçage au Maroc (Azur Innovation, Seaf Morocco Growth Fund, Maroc Numeric Fund II et Green Innov Invest).

Selon Hicham Zanati Serghini, les quatre nouveaux fonds d’investissement seront lancés dans les prochaines semaines. Pour le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, Innov Invest offre de réelles opportunités en matière d’appui et de financement dédiés aux startups et aux porteurs de projets innovants. « La mise en place de ce fonds traduit un engagement fort du gouvernement en faveur de cette catégorie d’entrepreneurs qui constituent le noyau de l’économie d’avenir », a souligné le ministre dans son allocution, ajoutant que pas moins de 700 millions de DH sont prêts à être investis dans les cinq prochaines années dans les startups innovantes, à raison de 300 millions de DH par la CCG via Innov Invest, et 400 millions de DH venant de la part d’investisseurs nationaux et étrangers. Force est de noter que le fonds Innov Invest cible pas moins de 300 projets innovants sur les 5 prochaines années. Pour faire l’écosystème, la CCG a aussi signé des conventions avec six structures représentant des organismes de d’accompagnement des porteurs de projets.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Elle fait l’actu : Bouchra Nhaili, nouvelle DRH de Lydec

Article suivant

Erfoud : plus de 3 millions d’euros en faveur de la datte