High-Tech

Les fintechs : une véritable opportunité pour le secteur financier marocain

Les fintechs, ou l’écosystème de startups spécialisées dans les solutions financières, connaissent un réel intérêt dans le monde et plus particulièrement en Afrique. Depuis 2015, les startups fintechs africaines ont pu lever plus de 320 millions de dollars, avec une accélération de 60% sur les deux dernières années.  


Selon le rapport annuel de Disrupt Africa, qui suit l’évolution des startups en Afrique dans 28 pays, le nombre d’entreprises financières innovantes du continent est passé de 301 en 2017 à 491 aujourd’hui. Tom Jackson, cofondateur de Disrupt Africa déclare : «En Afrique, aucun secteur ne présente le même potentiel que l’espace Fintech lorsqu’il s’agit d’impact et de profits. Et ce grâce à des start-ups exploitant de telles plateformes capables d’aborder de manière significative le problème majeur de l’exclusion financière sur le continent et ainsi promouvoir le développement dans toutes sortes d’autres domaines».

Les fintechs en Afrique sont les plus innovantes, car elles apportent des solutions à des problèmes que connait le continent depuis plusieurs dizaines d’années. Faible bancarisation, trop peu de contrats en assurance souscrits, ou encore un accès au crédit encore très faible. Plusieurs startups apportent des solutions pratiques, et profitent de l’usage massif du mobile money sur le continent. Faisant ainsi du mobile un outil d’e-inclusion des plus puissants qui existent. Ainsi, les opérations de la vie courante auxquelles beaucoup de personnes n’avaient pas accès se trouvent facilitées par des startups comme M-Pesa, AfriMarket, SimplePay, Bouquet Pass Santé, Beam ou WeCash Up. Dans un continent avec 600 millions d’utilisateurs de smartphones, qui dépasseraient les 2 milliards d’utilisateurs en 2030, c’est une aubaine.

Au Maroc, le secteur en est à ses débuts. Plusieurs événements qui y sont dédiés commencent à voir le jour, comme l’organisation par Citibank d’un concours dédié à la région MENA, ou le Forum M Pay consacré aux solutions de paiements. Par ailleurs, la plupart des banques profitent des innovations à travers les différents Hackaton organisés avec des résultats probants comme le démontre le bond technologique fait par le CIH, qui a pu à travers sa digitalisation attirer une clientèle en masse dont les usages ont dépassé ce que les banques proposaient.

Cependant, il est important de voir l’émergence de startups financières afin d’apporter des solutions pratiques aux problématiques que vit notre pays. La bancarisation, l’accès à l’épargne, ou encore l’accès à l’assurance vie sont toujours loin d’être légion parmi nos concitoyens. C’est un vecteur de développement et un potentiel de croissance pour nos institutions financières.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Logements insalubres : la lâcheté politique

Article suivant

Salaires : l’écart se creuse entre public et privé