Société

Les fournitures scolaires, un vrai casse-tête pour les parents!

A peine les vacances d’été et la fête de l’Aïd al-Adha ont pris fin que les familles marocaines se retrouvent face aux préparatifs de la nouvelle rentrée scolaire.


De nombreuses familles marocaines, notamment au niveau des grandes villes, comme Casablanca, qui reviennent à peine des vacances d’été et de l’Aïd al-Adha, partent dans tous les sens à la recherche des fournitures scolaires. Et comme à chaque rentrée scolaire, Derb Omar, cœur battant de la capitale économique, se transforme en une grande bibliothèque qui regorge de fournitures scolaires et il faut imaginer la bousculade de milliers de clients, parents, mais aussi des revendeurs, qui viennent en demander.

Non seulement cela, mais quelques jeunes conducteurs de chariots changent d’activité lors de cette période et se tournent vers la vente des fournitures scolaires, ce commerce juteux saisonnier.

Les prix des articles vendus ces jours-ci sont encore normaux, d’autant plus que certains magasins comptent sur les économies réalisées l’année dernière, mais ils devraient augmenter à partir de la semaine prochaine, car de nouveaux produits et de nouvelles formes séduiront les élèves.

Les grands magasins ont également commencé à proposer des produits scolaires, ce qui a permis aux familles marocaines d’y avoir accès sous haute pression. Toutefois, cette année, la concurrence entre les grandes et les petites librairies et les supermarchés est de plus en plus rude, car elle vise à attirer le plus grand nombre de citoyens possible, en particulier avec une offre abondante qui brade, de ce fait, les prix des fournitures dont les prix deviennent moins chers que dans les librairies.

Des budgets variables selon les niveaux

Pour entrer dans les données chiffrées, selon « Les Echos.ma », « un élève au primaire dans une école publique coûte en moyenne 700 DH au total à ses parents (manuels et fournitures scolaires neufs) avec un prix moyen de 20 DH le manuel. Au collège, celui-ci reviendra à 1.000 DH avec un prix moyen de 50 DH le manuel. S’en suit enfin le lycée où l’on passe à 1.300 DH avec un prix moyen de 80 DH l’ouvrage. En ce qui concerne les écoles privées, sans surprise, celles-ci ont un coût plus important mais équivalent entre elles (AEFE, OSUI… ). Au primaire, on considère qu’un enfant revient en moyenne à 1.500 DH avec un prix moyen de 200 DH le manuel, pour passer ensuite à 2.800 DH au collège où le manuel peut aller jusqu’à 360 DH puis enfin 3.500 DH au lycée avec des manuels pouvant aller jusqu’à 500 DH», souligne un libraire à Casablanca. Les budgets se compensent entre manuels et fournitures en fonction des niveaux scolaires.

A noter que les familles marocaines commencent à acheter les fournitures scolaires pour leurs enfants, à l’approche de la rentrée scolaire, qui devrait officiellement démarrer le jeudi 5 septembre.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Les préventes dopent les résultats de Résidences Dar Saada

Article suivant

Air France intéressée par le rachat d'Aigle Azur