Capital-investissementFlash-eco

Les investissements d’Abraaj dans la santé dans le collimateur

Les investissements d’Abraaj dans la santé ne sont plus en odeur de sainteté !


En effet, quatre des principaux bailleurs de fonds de ce géant du capital-investissement basé à Dubaï (incluant la SFI, le britannique CDC Group et la Fondation Bill & Melinda Gates) viennent de confier au cabinet KPMG la mission de réaliser un audit sur l’utilisation de leurs contributions au véhicule Abraaj Growth Markets Health Fund (AGMHF) doté d’un capital d’un milliard de dollars (plus de 9 milliards de DH) et ayant pour focus l’investissement dans le domaine de la santé en Afrique et en Asie du Sud.

Cette nouvelle qui a secoué le monde du capital-investissement a même poussé l’inamovible Arif Naqvi, le fondateur du groupe, à lâcher la présidence qu’il assure depuis 2002 (année de création d’Abraaj). Selon des sources proches du dossier, les actionnaires mécontents reprochent au gestionnaire un retard dans l’exécution de bon nombre de projets que AGMHF devait financer depuis la phase de création (notamment à Karachi et à Lagos), ce qui a induit une sous-utilisation des fonds souscrits. Mais d’aucuns affirment que ce ne sont les seuls reproches qu’on cherche à vérifier ou infirmer par l’audit en cours. En attendant les conclusions de cet audit, cette affaire ne manquera d’éclabousser la réputation d’Abraaj qui revendique plus de 13 milliards de dollars d’actifs sous gestion (près de 120 milliards de DH) et qui s’est hissé en quinze ans à peine au sommet du capital-investissement dans les pays émergents.

Rappelons qu’Abraaj compte plusieurs investissements dans le domaine de la santé au Maroc à travers sa structure ODM (Oncologie et Diagnostic du Maroc) en partenariat avec Blue Mango Capital, une société d’investissement détenue et gérée par Mohamed El Mandjra (ex-DG de Meditel). ODM contrôle pas moins de quatre cliniques (Menara à Marrakech ainsi que Radiologie Anoual, Al Kindy et Centre d’oncologie pédiatrique et d’hématologie à Casablanca) et compte deux établissements en cours de construction à Tanger et Oujda. Au total Abraaj et son partenaire minoritaire Blue Mango Capital ont investi, à ce jour, plus de 250 millions de DH.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Il fait l’actu : Nabyl Lakhdar, DG de l’ADII

Article suivant

Un nouvel entrant du Golfe dans le ciel marocain