Entreprises & Marchés

Les Japonais en quête d’opportunités d’investissements

4ème  Forum économique Pays arabes-Japon . Plus de 250 hauts dirigeants des grands groupes nippons ont fait le déplacement à Casablanca pour donner une nouvelle dynamique d’investissements entre le Japon et les pays arabes  par Reda Bensaoud


Tournant stratégique pour les relations économiques entre le Maroc, les pays arabes et le Japon. Le 4ème forum économique Pays arabes-Japon, qui s’est tenu à Casablanca le 4 et 5 mai, est venu insuffler une nouvelle dynamique au niveau de la coopération économique, ainsi que la promotion des investissements entre les pays arabes et le Japon.  Le Forum économique arabo-japonais, organisé par le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique en collaboration avec le ministère des Affaires étrangères et de la coopération, le gouvernement japonais et la Ligue Arabe, a connu la participation d’une importante délégation japonaise conduite par le ministre de l’Economie, du commerce et de l’industrie, Motoo Hayashi. Près d’une soixantaine de personnalités officielles japonaises, dont le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, Yoji Muto, et les responsables des agences de développement, (JICA, JETRO), ainsi que plus de 250 hauts dirigeants des grands groupes nippons (JX, Toyota, Mitsubishi, Mitsui, Chiyoda, Fujifilm, JGC, Marubeni, Itochu, Sumitomo) ont également fait le déplacement à Casablanca.
Des panels ont jalonné les deux jours de travail mettant en exergue les multiples opportunités de partenariat et d’investissement qui se présentent dans divers secteurs porteurs ayant un intérêt particulier pour les investissements arabes et japonais, notamment dans l’industrie, l’énergie, l’infrastructure, la finance, l’économie verte ainsi que la recherche et développement. «Le Japon, au même titre que les pays arabes,  sont appelés à diversifier les secteurs de coopération et les orienter vers des domaines innovants et prometteurs», a annoncé,  le ministre japonais de l’Economie, du commerce et de l’industrie, Motoo Hayashi dans de son allocution d’ouverture lors du Forum. Dans ce sens, le ministre japonais a cité le secteur énergétique, tout en mettant en avant l’expérience du Maroc qui a franchi de grands pas et réalisé des avancées importantes dans ce domaine, particulièrement au niveau industriel et agricole.
De son côté, le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a tenu à souligner que l’objectif commun requiert qu’entrepreneurs arabes et japonais apprennent à travailler ensemble et tissent des relations de partenariat basées sur la confiance et la compétitivité. «Notre Forum a pour ambition de répondre à cette vision. Il constitue également une nouvelle opportunité qui permettra à nos opérateurs économiques d’intensifier leurs relations, multiplier leurs partenariats et d’accompagner nos relations politiques distinguées grâce à des projets concrets aussi bien au Japon que dans le monde arabe», a noté Elalamy dans son intervention.
Fort de ses relations stratégiques et privilégiées avec ses partenaires arabes et africains, de ses accords de libre-échange avec quelque 51 pays, de son potentiel de production et de sa position géographique, le Maroc est disposé à servir de Hub à destination de l’Europe et de l’Afrique .

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traite et les analyse. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Produits phytosanitaires : l’américain Zoatis s’installe

Article suivant

Marrakech, capitale de l’assurance Africaine