Société

Les Juifs du Maroc victimes de la Shoah ne seront pas indemnisés

La Cour suprême israélienne a rendu son verdict ce jeudi 27 août. Selon la plus haute cour d’Israël, même si les Juifs du Maroc ont pu souffrir d’antisémitisme pendant la Seconde Guerre mondiale, ils n’ont pas droit à une indemnisation en tant que survivants de la Shoah.


Les plaignants avaient fait appel d’une décision du tribunal de district de Haïfa. Mais, ce jeudi 27 août, la Cour suprême israélienne a estimé que, si la communauté a été confrontée à l’antisémitisme pendant la Shoah, elle ne remplit pas les conditions fixées par la loi sur la persécution nazie, selon « The Time Of Israël ».

Pourtant, la loi israélienne sur la persécution nazie dispose que ceux qui ont souffert de problèmes de santé à la suite de la persécution nazie pendant la Shoah auront toutefois droit à des prestations et à une indemnisation.

Lire aussi | Gaz naturel. L’Algérie livrera l’Espagne sans passer par le Maroc!

Mais d’après le magazine en ligne israélien, les juges de la Cour suprême ont déclaré que le préjudice subi par les Juifs marocains était principalement économique et largement limité à leur capacité à s’intégrer sur le marché du travail, à acquérir une éducation en dehors de la communauté juive et à choisir leur lieu de résidence.

Toujours est-il qu’après ce verdict, indique « i24news», l’avocat des plaignants, David Yadid, a protesté que « l’État discrimine les victimes du régime nazi en raison de considérations budgétaires ». Et M. Yadid d’ajouté qu’il envisageait de soumettre une demande pour une autre audience sur la question avec un panel élargi de juges.

Lire aussi | Maroc. La rentrée scolaire des écoles de la mission française reportée

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc. 6863 nouveaux cas, 843.357 au total, vendredi 27 août 2021 à 16 heures

Article suivant

Algérie. Entre diversion et fuite en avant