Dossier

Les Marocains de la Silicon Valley

A découvrir dans ce dossier


Des profils scientifiques, mais une fibre entrepreneuriale qui ne se dément pas.

Les marocains de la Silicon Valley sont avant tout des innovateurs. Qu’ils viennent du management ou de la technique, tous finissent pas attraper le virus de l’entreprise. Mais pas uniquement: les USA ont un manque de 100.000 ingénieurs par an, et la vallée fourmille de nouveaux concepts qui n’attendent qu’à voir le jour dans une startup structurée. Au bout du chemin, des millions de dollars de chiffre d’affaires et une expérience probante à l’international dont ils ne tarderont pas à vouloir faire profiter le Maroc.

Lobbying : Ces VRP du Maroc auprès des multinationales

Les lobbyistes ne sont pas ceux qu’on croit. Implantés depuis longtemps dans la Silicon Valley, les hauts cadres et entrepreneurs marocains font tout pour diriger des affaires au Maroc. Les multinationales estiment encore que la région MENA est instable, et le Maroc a donc une carte à jouer. Malheureusement, les initiatives ne trouvent pas toujours des échos auprès du gouvernement.

Success Stories : Les Marocains qui comptent dans la Silicon Valley

Souvent entrepreneurs, les Marocains de la Silicon Valley sont de ceux qui ont pris des risques pour s’imposer dans un environnement hautement concurrentiel. Ils ont suivi des études au Maroc ou aux Etats-Unis, mais leur point commun est qu’ils ont su s’adapter à une culture de la performance dans un pays qui donne sa chance à tous. 

Ce dossier sera disponible dans le Challenge #428, en vente dès vendredi 14 juin chez votre marchand de journaux.

 
Article précédent

Diversité : la HACA et l'UNESCO accordent leurs violons

Article suivant

Nizar Baraka : "les prix à la pompe ne vont pas augmenter"