E-commerce

Les Marocains paient de plus en plus par cartes

1,3 million d’opérations payées sur Internet. Les montants traités par les sites de deals régressent.


Pour le seul mois de septembre, le Centre Monétique Interbancaire (CMI) a relevé une nette progression dans le paiement en ligne des transactions. Les sites marchands adhérents au CMI et à Maroc Telecommerce ont réalisé 211.000 opérations de paiement par cartes bancaires, qu’elles soient marocaines ou étrangères. Les montants engagés sont de l’ordre de 156 millions de DH, soit une hausse de 108% en nombre et 148% en valeur par rapport au mois de septembre 2012. Mais si l’on devait revenir aux réalisations des neufs premiers mois de l’année en cours, on ne peut que se rendre compte de cette tendance haussière. En effet, et selon les statistiques du Centre, comparées à la même période de l’année précédente, le nombre de transactions (via TPE ou Internet) a augmenté de 21% à 17,5 millions d’opérations. Le montant global des transactions s’élève à 13,4 milliards de dirhams (+16%). La part du paiement sur Internet progresse assez, +56% à 1,3 million d’opérations pour une valeur globale de 872 MDH. « La croissance du nombre de transactions continue d’être tirée par la progression aussi bien des porteurs de cartes que des sites marchands », laissent entendre les responsables du CMI.

En effet, au cours des neuf premiers mois, ce sont 411 sites marchands actifs qui ont été recensés, contre 258 durant la même période de l’année précédente. Ce trend devrait se poursuivre. Quant aux grands secteurs du e-commerce, on peut recenser notamment les «grands facturiers », les compagnies aériennes ou les services financiers. Depuis le début de l’année à fin septembre, les montants des opérations ont respectivement atteint 270,3 MDH, 269,8 millions et 133,7 millions. Par contre, les sites de deals ne suivent pas cette tendance haussière puisqu’ils ont enregistré une baisse du montant de 16% à 52,7 MDH. Les services de e-gov, par contre, ont progressé de 97,1%, peut-être l’une des meilleures performances en termes de progression.   

 
Article précédent

Agriculture : le Maroc veut séduire les pays du Golfe

Article suivant

La CIMR ajoute Sofac à son tableau de chasse