Sécurité

Les ministères au rendez-vous de la 4ème édition de Préventica International

La 4ème édition du salon/congrès Préventica International pour la maîtrise des risques, s’est ouverte mardi 12 avril 2017 à Casablanca, avec la participation de 160 exposants nationaux et internationaux. A cette occasion, le ministre de l’Emploi et de l’Insertion Professionnelle, Mohamed Yatim, a souligné dans une intervention lue en son nom que les questions relatives à la santé et la sécurité au travail constituent un volet prioritaire auquel son département accorde une place de première importance, mettant l’accent sur les chantiers lancés dans ce cadre. Par exemple, la mise à niveau du cadre législatif et normatif, l’amélioration du contrôle et l’information et la sensibilisation. L’objectif est d’instaurer une culture de la sécurité et de la santé au travail.


La coopération internationale et l’ouverture sur les expériences étrangères font également partie intégrante de la politique du ministère dans le domaine de la santé et la sécurité au travail, a-t-il relevé, citant les liens de coopération étroits unissant le Maroc avec l’Organisation Internationale du Travail, l’Union Européenne, l’Agence Européenne de Sécurité et de Santé au Travail, sans parler des liens bilatéraux privilégiés que le Royaume entretient avec plusieurs pays amis.

D’après le ministre, le département de l’Emploi fait de la prévention des risques professionnels dans le BTP un axe prioritaire de son plan d’action au titre de l’année 2017, avec le lancement des campagnes de contrôle des conditions du travail ciblant particulièrement les chantiers de construction, mais aussi de sensibilisation et d’information en matière de santé et de sécurité au travail dans ce secteur.

Pour sa part, le ministre de l’Energie, des Mines et du Développement Durable, Aziz Rebbah, a mis en exergue dans une intervention similaire les actions de son département et ses attributions relatives au contrôle et à la prévention des risques dans les installations énergétiques et minières, soulignant que le ministère continue de porter son attention sur le renforcement de la sécurité dans le secteur minier. Dans un contexte marqué par l’évolution rapide et par la complexité des techniques, des processus de production et de l’organisation du travail, la mobilisation de tous les acteurs concernés s’avère inéluctable pour assurer le perfectionnement continu des règles et des outils de la sécurité en tenant compte des impératifs sociaux et environnementaux, a-t-il dit. Il a mis l’accent sur l’importance d’engager la réflexion scientifique dans le domaine de la sécurité et de s’interroger sur les moyens de promouvoir l’avenir économique de notre pays tout en satisfaisant la demande légitime d’une sécurité accrue des salariés et des populations. Articuler développement économique et sécurité constitue un important objectif est une impérative nécessité. Pour la réalisation de cet objectif, la démarche de sécurité a besoin de prendre appui sur une économie moderne, une technologie avancée et une organisation performante, selon Aziz Rebbah.

 
Article précédent

La Chambre de Commerce Suisse se penche sur le défaut de paiement

Article suivant

ONCF : perturbation du trafic entre Casa-port et Ain Sebâa