Scanner

Les mois se suivent et se ressemblent

L’alimentaire reste encore et toujours le souci numéro 1 de la consommation au Maroc. Pour preuve, les derniers chiffres de l’indice des prix (IPC) du HCP indiquent que ceux de l’alimentaire ont grimpé de 2,9% sur les 9 premiers mois de 2013 en comparaison avec la même période 2012. C’est dire la demande adressée à ces produits. En face, les prix du non-alimentaire ont stagné d’un mois à l’autre avec une progression cumulée de 1,6% sur la même période. Dans l’ensemble, l’inflation s’est hissée de 2,2% sur la même période. Par ville, la hausse la plus importante à fin septembre a été enregistrée à Tanger (+3%). En revanche, Tétouan se distingue comme étant la seule ville où le coût de la vie a reculé (-0,4%). 


Retrouvez ici l’intégralité du document. 

 
Article précédent

Quel est l’apport du RNI ? ( Par Jamal Berraoui )

Article suivant

L'automobile et l'aéronautique mènent toujours la danse !