Business

« Les prix des matières premières vont booster la croissance économique en 2016 »

L’effondrement des prix du pétrole aura globalement un impact positif sur les marchés et l’économie mondiale en 2016, selon un rapport du leader européen des fonds négociables en bourse Source.


« Les données récentes semblent indiquer que les marchés sont favorables à un prix élevé du pétrole. Pourtant, cela ne devrait pas être le cas », estime le groupe zurichois qui met l’accent sur les bienfaits de la tendance actuelle malgré l’instabilité constatée jusqu’ici.

Pour le responsable de la recherche chez Source, Paul Jackson, les prix bas sont désavantageux pour les producteurs de pétrole et leurs fournisseurs, « mais ils profitent à tous ». A noter que le baril de pétrole est passé sous la barre symbolique des 35 dollars.

« Le fait que pendant l’année 2015, la Chine ait importé 9% de pétrole de plus que l’année précédente mais qu’elle ait payé 41% de moins pour ces importations, signifie qu’il y a eu un transfert massif de pouvoir d’achat dans le pays », explique-t-il.

D’après le rapport, les clients, les entreprises et les gouvernements bénéficient généralement de la baisse des prix des matières premières. « Si lors de l’année 2015, un petit nombre d’opérateurs économiques ont souffert de la baisse des prix des matières premières, l’année 2016 en révélera peut-être les conséquences positives », soutiennent ses auteurs.

Le groupe zurichois estime à 25% la probabilité de voir la chute actuelle des cours du brut favoriser une « déflation bénigne », par laquelle les prix des matières premières vont faire diminuer l’inflation et booster la croissance économique.

 
Article précédent

La Bourse de Casablanca clôture mercredi dans le vert

Article suivant

Challenge #540