Entreprises & Marchés

Les projets de Barid Al Maghrib pour 2014


La logistique est une activité sur laquelle l’institution veut se focaliser . 2,9 milliards de dirhams, c’est le montant à investir entre 2013 et 2017.

D

’ici à 2017, Barid Al Maghrib devra investir près de 3 milliards de dirhams. C’est ce que prévoit le contrat-programme conclu avec l’Etat. Les projets devront servir, entre autres, à développer le business de l’institution qui est en train d’étendre ses activités. Des efforts seront déployés au niveau des activités du courrier, des services bancaires, numériques, téléphoniques, de la messagerie. De plus, dès l’année prochaine, une attention particulière sera notamment accordée aux relais de croissance comme la logistique. Pour bien faire, l’institution démarre cette activité-là d’abord pour son propre compte. Dès lors où elle atteindra la maturité, le groupe pourra songer à commercialiser ses services. « Notre ambition est d’être un acteur de logistique de distribution », déclarait à la presse son management. Les activités bancaires ne seront pas non plus en reste puisque sur les 380 MDH d’investissements prévus en 2014, 170 millions y seront alloués. C’est également le cas des projets relatifs à la poste numérique et mobile. Poste Maroc, avec des opérations comme le rachat de SDTM ou la création de la banque postale, est donc en train de franchir un nouveau palier. Le dernier contrat-programme, qui a pris fin en 2012, lui a permis d’opérer un premier tournant tant sur le plan organisationnel que sur l’offre. Pour cette fin d’année, son management table alors sur la réalisation d’un chiffre d’affaires de l’ordre de 1 milliard de dirhams, soit 6% de plus que l’année précédente. Pratiquement à ce même niveau de progression, le résultat net devrait passer à 158 MDH. 

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

De drôles de combats !

Article suivant

La fausse bataille de la mémoire ( Par Jamal Berraoui )