COP22Événement

Les raisons de l’absence de Benkirane à l’ouverture de la COP22

L’exercice est devenu habituel. A chaque grand événement, il est question de repérer minutieusement qui, parmi les personnalités publiques, était présente et qui ne l’était pas. Un exercice qui donne lieu automatiquement à des interprétations de la part des observateurs de la scène. Hier, c’était Abdelilah Benkirane, chef de gouvernement nommé, qui était absent à l’ouverture des travaux de la COP22, lundi 7 novembre, à Marrakech. Cela rappelle d’ailleurs l’absence de M. Benkirane d’un récent événement écologique, à savoir la MedCop22 de Tanger, organisé au mois de juillet dernier, en amont de la COP22.


Pour ce qui est de l’événement de la ville ocre, on laisse déjà entendre que les tractations relatives à la formation du nouveau gouvernement seraient derrière l’absence de M. Benkirane de l’ouverture de la COP22.  Or il n’en est rien d’après une source au sein de la primature. Contactée par Challenge.ma, cette dernière confirme qu’«il est normal que le chef de gouvernement ne soit pas présent lors de l’ouverture des travaux de la COP22. Comme tout le monde l’aurait constaté, ce sont les experts et responsables d’organisations internationales en plus des ONGs qui étaient présents au premier jour de la COP22 ». Et de préciser que «d’après ce qui est prévu dans le programme de la COP22, ce n’est que vers la seconde semaine de la COP22, que les chefs d’Etat et de gouvernement viendront à Marrakech».

Les travaux de la 22ème Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP22), au protocole de Kyoto (CMP12) et à l’Accord de Paris (CMA1) ont démarré ce lundi et se poursuivent jusqu’au 18 novembre.

 

 
Article précédent

RAM - Air Sénégal : Le temps des retrouvailles

Article suivant

Etats-unis: Les américains votent